Mercredi, 23 Octobre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

L’UE est “l’indispensable partenaire” de l’ONU, annonce le bloc des 28 alors qu’elle définit les priorités de l’Assemblée générale des Nations Unies

eu at unga picture

31 juillet 2019 - L’Union européenne (UE) est un “partenaire indispensable des Nations Unies”, a annoncé le Conseil alors qu'il définissait les priorités des Nations Unies et de la 74ème Assemblée générale, qui s’ouvrira le 17 septembre 2019 à New York.

“En cette période de fragmentation et de polarisation, le partenariat fort entre l'UE et l'ONU pour faire progresser et façonner l'agenda multilatéral est plus que jamais nécessaire", a déclaré le Conseil européen dans ses conclusions adoptées le 15 juillet.

Les dirigeants du monde entier se rassembleront au Siège des Nations Unies pour intensifier l’action contre le changement climatique et accélérer la progression du développement durable. Outre le débat général, ils prendront part à une série de sommets, incluant celui sur le climat et celui sur les Objectifs de développement durable.

L’UE a souligné son “attachement profond à un multilatéralisme effectif“ en soulignant trois priorités pour le prochain rassemblement :

  • La prévention des conflits, la paix et la sécurité ;
  • Un programme commun positif ;
  • Une mobilisation sur les défis mondiaux.

 

Prévention des conflits, paix et sécurité

“En ces temps de compétition géostratégique croissante, il nous faut faire face à de nouvelles menaces qui pèsent sur la paix mondiale”, l’UE a déclaré en définissant sa première grande priorité : prévention des conflits, paix et sécurité.

L’UE-28 “renforcera son rôle de pourvoyeur mondial de paix et de sécurité”, selon les conclusions du Conseil car l’intensité et la complexité des crises dans le monde mettent des millions de vies en danger.

“Le changement climatique a pour effet de multiplier les menaces, ce qui a de graves répercussions sur la paix et la sécurité dans le monde”, a ajouté l’UE. Elle annonce que la prévention des conflits est un instrument essentiel, et le maintien de la paix des Nations Unies requiert une attention continue.

Un programme commun positif

Un engagement fort dans la promotion et la protection des droits de l’homme sera au cœur du partenariat européen avec les Nations Unies, indiquent les conclusions relatives à la deuxième priorité : un programme commun positif. L’UE a annoncé qu’elle promouvra activement le système des droits de l’homme des Nations Unies et continuera à participer aux efforts mondiaux pour l’égalité des femmes et des hommes.

L'UE a annoncé que le prochain sommet sur les ODD, qui se tiendra les 24 et 25 septembre, “constituera une bonne occasion de relancer la dynamique politique en vue de la réalisation du programme 2030". Le sommet permettra aux dirigeants mondiaux et aux autres acteurs de montrer comment ils comptent accélérer l'action pour atteindre les 17 objectifs de développement durable.

Les États membres de l’UE ont également salué le sommet sur le climat, qui se tiendra le 23 septembre, reconnaissant que “le niveau actuel des efforts déployés est largement insuffisant”. Le sommet peut être un signal au monde que la “communauté internationale est déterminée à déployer des efforts substantiels pour lutter contre le changement climatique”. L’UE a également indiqué que le déclin mondial de la biodiversité constitue une menace actuelle pour l’humanité.

Une mobilisation sur les défis mondiaux

La communauté internationale doit œuvrer de concert pour trouver des solutions globales aux défis mondiaux, a déclaré l'UE en soulignant sa troisième priorité : la mobilisation sur les défis mondiaux. L'UE a mis en avant son engagement dans les domaines des migrations et des déplacements forcés, de l'aide humanitaire, de la numérisation, de la cybersécurité et du contre-terrorisme.

Les États membres de l'UE ont également réaffirmé leur plein soutien à l'intégrité de l'architecture internationale de non-prolifération et de désarmement. Ils ont également mis en relief leur engagement en faveur d'une maîtrise efficace des armements et d'un soutien aux efforts visant à ce que les responsables de l'utilisation d'armes chimiques aient à rendre des comptes.

L'UE a également annoncé qu'elle soutiendrait quatre actions dans le cadre de l'Agenda pour le désarmement du Secrétaire général des Nations Unies.

Donner des moyens d'action à une ONU solide et efficace

L'UE continuera d'investir dans une ONU solide et efficace, comme l'indiquent les conclusions, en soulignant que l'UE sera à l'avant-garde pour faire avancer les réformes et pour assurer un financement pérenne de l’ONU.

"Un monde en mutation rapide appelle un renforcement des efforts de diplomatie publique au service de la coopération internationale et exige une Organisation des Nations Unies redynamisée et qui obtient des résultats pour tous", a déclaré l'UE.

 

Pour lire l'intégralité des conclusions du Conseil européen : https://bit.ly/2YFjwZe

Pour en savoir plus sur l'Assemblée générale des Nations Unies : https://bit.ly/2KdxKXP

Pour en savoir plus sur les 5 sommets qui auront lieu en septembre : https://bit.ly/2Ms6eIO

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • ​​​​​​​​​Le Secrétaire général fait de Mamoudou Diallo, de la Guinée, son Représentant spécial adjoint au Bureau pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (14 octobre 2019)

  • Helen La Lime, des États-Unis, est nommée Représentante spéciale pour Haïti et Chef du Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) (14 octobre 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Fatoumata Ndiaye du Sénégal à la tête du Bureau des services de contrôle interne (BSCI) (11 octobre 2019)

    Liste complète...