Mardi, 17 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Près de 10 milliards d’humains en 2050, malgré un ralentissement de la croissance

Perspectives de la population dans le monde 2019 petit

17 juin 2019. La population mondiale devrait augmenter de 2 milliards de personnes au cours des 30 prochaines années, passant de 7,7 milliards actuellement à 9,7 milliards en 2050, selon un nouveau rapport des Nations Unies publié aujourd'hui.

Selon cette étude, la population mondiale pourrait atteindre son maximum vers la fin du siècle, à près de 11 milliards.

Les taux de croissance varient selon les régions et de plus en plus de pays connaissent un déclin démographique. En effet la population mondiale vieillit en raison de l’espérance de vie croissante et de la baisse des niveaux de fécondité.

La moitié de cette croissance démographique sera concentrée dans neuf pays d’ici 2050 : Inde, Nigéria, Pakistan, République démocratique du Congo, Éthiopie, République-Unie de Tanzanie, Indonésie, Égypte et les États-Unis d'Amérique (en ordre décroissant de l'augmentation attendue).

L’Inde bientôt plus peuplée que la Chine

Vers 2027, l’Inde devrait dépasser la Chine en tant que pays le plus peuplé du monde. La population de l'Afrique subsaharienne devrait doubler d'ici 2050 (augmentation de 99%).

 « La croissance démographique rapide se concentre largement dans les pays les plus pauvres, où cette croissance pose de nouveaux défis pour l’éradication de la pauvreté, atteindre une plus grande égalité, la lutte contre la faim et la malnutrition et le renforcement de la couverture et de la qualité des systèmes de santé et d’éducation afin de s’assurer que personne n’est laissé pour compte. », indique M. Liu Zhenmin, sous-secrétaire général aux affaires économiques et sociales de l'ONU.

Dans la plupart des pays d’Afrique subsaharienne et dans certaines régions d’Asie, d’Amérique latine et des Caraïbes, la récente baisse de la fécondité a entraîné une croissance plus rapide de la population en âge de travailler (25 à 64 ans) par rapport aux autres groupes d’âge, ouvrant la porte à une croissance économique grâce à une structure par âge de la population favorable.

Pour bénéficier de ce « dividende démographique », les gouvernements devraient investir dans l'éducation et la santé, en particulier pour les jeunes, et créer des conditions propices à une croissance économique soutenue.

L'espérance de vie à la naissance, qui est passée de 64,2 ans en 1990 à 72,6 ans en 2019, devrait encore augmenter pour s'établir à 77,1 ans en 2050. Les habitants des pays les plus pauvres vivent encore 7 ans de moins que la moyenne mondiale.

En Europe en 2050, une personne sur quatre aura plus de 65 ans

La population mondiale vieillit, le groupe des plus de 65 ans croit le plus rapidement. D'ici 2050, une personne sur six dans le monde aura plus de 65 ans, contre une sur onze en 2019.  Ce ratio sera de 1 sur 4 en 2050 en Europe et Amérique du Nord.

En 2018, pour la première fois dans l'histoire, les personnes âgées de 65 ans ou plus étaient plus nombreuses que les enfants de moins de cinq ans dans le monde. Le nombre de personnes âgées de 80 ans ou plus devrait tripler, passant de 143 millions en 2019 à 426 millions en 2050.

Depuis 2010, 27 pays ou territoires ont connu une réduction d'au moins 1% de la taille de leurs populations. Cette baisse est due aux faibles niveaux de la fécondité. Entre 2019 et 2050, la population devrait diminuer d'au moins 1% dans 55 pays ou territoires, dont 26 pourraient connaître une réduction d'au moins 10%.

La migration compense dans certains pays la baisse des naissances

La migration est devenue une composante majeure de l'évolution de la population dans certains pays Entre 2010 et 2020, quatorze pays ou territoires connaîtront une entrée nette de plus d'un million de migrants, tandis que dix pays connaîtront une sortie nette d'ampleur similaire. Certains des flux migratoires les plus importants sont motivés par la demande de travailleurs migrants (Bangladesh, Népal et Philippines) ou par la violence, l'insécurité et les conflits armés (Myanmar, Syrie et Venezuela). La Biélorussie, l'Estonie, l'Allemagne, la Hongrie, l'Italie, le Japon, la Fédération de Russie, la Serbie et l'Ukraine connaîtront un afflux net de migrants au cours de la décennie, contribuant à compenser les pertes de population causées par un excès de décès par rapport aux naissances.

Accès au rapport complet

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

74ème session de l'Assemblée générale

1 Mobile • 1 Minute • 1 Film
15e édition du Mobile Film Festival
Envoyez vos films avant le 16 octobre 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations