Samedi, 19 Janvier 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

À Bruxelles, les enfants découvrent le parcours de jeunes réfugiés

Children-Museum-Tales-Photo-UNRIC.jpg

13 décembre 2018 – Dans le cadre de l'exposition « Des ailes pour grandir » présentée au Musée des enfants à Bruxelles, et qui permet aux jeunes de mieux connaître le monde qui les entoure, le public a pu découvrir l'histoire imaginaire de Yassin, un réfugié syrien de 10 ans. Grâce à des ateliers interactifs, les enfants ont pu suivre son parcours, découvrir les défis, les difficultés mais aussi les moments de bonheur qu'il a vécus pendant son voyage.

Les enfants ont participé à différents ateliers afin d’aider Yassin à s’installer dans son nouveau pays et à faire en sorte qu’il se sente chez lui. Ainsi, il s’agissait de lui construire une nouvelle maison, de constituer une équipe de football et de l’aider à se faire de nouveaux amis.

Les enfants ont aussi pris part à une séance de cuisine et ont pu déguster les caviars d'aubergine et de hoummous fraîchement préparés par le chef syrien Abdulrahman Aljassem, lui aussi réfugié, et ont pu découvrir son histoire fascinante. Abdulrahman vit en Belgique et a obtenu le statut de réfugié politique après avoir traversé l'Égypte, la Turquie, l'Italie par des routes périlleuses, avant de marcher jusqu’en Belgique.

Cet événement exceptionnel d'une journée a été organisé en collaboration avec l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) avant la Journée internationale des migrants qui est célébrée chaque année le 18 décembre. La matinée était réservée aux classes scolaires, tandis que l'après-midi était consacré aux familles.

Children-Museum-Kitchen-Laura-Palatini.jpg

« Cette année, le thème de la Journée des migrants est : #AvecDignité. C'est pourquoi nous avons décidé de mettre l'accent sur les enfants et la migration. Et le Musée des enfants, un musée interactif ouvert à Bruxelles depuis 1976, nous a semblé être le meilleur partenaire pour l’occasion ! » explique Laura Palatini, chef de mission de l'OIM, dans une interview accordée à UNRIC. Elle ajoute : « Nous voulions organiser une journée interactive, permettant la rencontre avec un chef syrien cuisinant des spécialités syriennes tout en proposant différents ateliers en lien avec les enfants migrants. Il ne faut pas oublier que plus d’un migrant traversant la Méditerranée sur cinq est un enfant. »

Les conditions de voyage sont souvent dangereuses, exposant les enfants, notamment les enfants non accompagnés et séparés, à des risques accrus. « L'absence actuelle de voies sûres et légales pour les réfugiés alimente un marché pour la traite et le trafic d'êtres humains, et ces enfants sont de plus en plus vulnérables à l'exploitation économique ou sexuelle, aux abus, à la négligence et à la violence », déclare Laura Palatini.

« Il est essentiel de travailler avec les enfants car ils n’ont pas le même regard que les adultes sur la situation. Nous espérons que les enfants, comme leurs enseignants et leurs parents ont mieux pris conscience des défis auxquels les migrants sont confrontés et qu’ils feront part de cette expérience au Musée à leur entourage. Le plus important, c'est qu'ils comprennent que lorsque les migrants arrivent, ils viennent avec de nombreuses compétences et de nombreuses qualités. Et les enfants ont vraiment eu l'occasion de se mettre à leur place. »

À en juger par les jeunes visages concentrés qui construisaient les maisons ou mettaient en place une stratégie pour constituer l’équipe de football, les ateliers ont eu un franc succès !

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Vœux du Secrétaire général, António Guterres, pour l'année 2019

news32x32 DblueNominations