Dimanche, 21 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Le Pacte mondial sur les migrations respecte pleinement la souveraineté des États, a déclaré le Secrétaire général

Visuel Pacte Migrations.jpg

10 décembre 2018. Le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières  a été adopté ce matin par plus de 150 États au cours d'une conférence à Marrakech, au Maroc.

 « Ce pacte – tout en respectant pleinement la souveraineté des États - établit un cadre de coopération internationale essentiel dans le contexte actuel de migrations et des énormes défis qu’elles soulèvent », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies António Guterres lors d'une conférence de presse à Marrakech après l'adoption du Pacte.

Le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières est le tout premier accord mondial des Nations Unies présentant une approche commune des migrations internationales dans toutes ses dimensions. Le Pacte mondial n'est pas juridiquement contraignant et aucune nouvelle obligation juridique n'est imposée par le droit interne ou international aux États participants.

 « Nous n'établissons pas un nouveau droit à l'immigration. Non. Personne n'a le droit d'aller n'importe où et n'importe quand selon ses envies », a rappelé M. Guterres.

Le texte du pacte a été approuvé après 18 mois de consultations et de négociations menées par les États membres des Nations Unies. Le pacte définit 23 objectifs couvrant tous les aspects de la migration. Il prévoit ainsi d’intensifier la lutte contre la traite humaine, de réprimer la contrebande et de renforcer les efforts pour sauver les vies en danger. Il entend aussi faciliter des retours sûrs et dignes dans certaines situations et de promouvoir un recrutement éthique et des normes de travail décentes.

 « Ce que nous établissons, c'est l'obligation de respecter les droits de l'homme des migrants - ce qui, bien entendu, est absolument fondamental car nous célébrons cette année le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme. Il serait inconcevable d'exclure les migrants du champ d'application de la Déclaration universelle », a déclaré M. Guterres aujourd'hui à Marrakech.

Pour plus d’informations sur le Pacte mondial pour les migrations, consultez : https://refugeesmigrants.un.org/fr/pacte-mondial-pour-les-migrations 

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...