Mercredi, 17 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

L’analyse des progrès mondiaux sur l'éducation (ODD 4)

GEM 1

10 décembre 2018 - Du 3 au 5 décembre, quelque 350 ministres, responsables de l'ONU et de l'UE, représentants d'agences de développement et d’autres partenaires du monde entier ont participé à la première réunion mondiale sur l'éducation depuis l'adoption du programme de développement durable en 2015.

La conférence de trois jours qui s’est tenue à Bruxelles a porté sur les progrès globaux accomplis dans la réalisation de l'objectif une éducation de qualité (ODD 4) du programme de développement durable des Nations Unies à l’horizon 2030 et a identifié les domaines nécessitant e une intervention politique urgente afin de réduire les inégalités au sein de et entre les pays par le biais de l'éducation. Ce faisant, la réunion a souligné l'approche globale de l'Agenda 2030, montrant que la réalisation de l'ODD 4 a également un impact sur l'ODD 10 (inégalités réduites).

L'événement, organisé par l'UNESCO en consultation avec le comité de l’ODD Éducation 2030 et accueilli par le gouvernement belge, a mis en lumière la dure réalité d’aujourd’hui : 262 millions d'enfants, d'adolescents et de jeunes non scolarisés dans le monde et 617 millions d'enfants et d'adolescents - soit six sur dix - incapables de lire une phrase simple ou de résoudre des calculs mathématiques rudimentaires. « Les objectifs du développement durable concernent tout le monde. Un Européen sur cinq ne dispose pas des compétences littéraires et numériques nécessaires pour participer pleinement à la vie en société. En d'autres termes, l'Europe est également à l'ordre du jour, » a déclaré la princesse Laurentien des Pays-Bas.

« Les objectifs de développement durable sont tous interdépendants. Progresser dans l'un signifie progresser dans les autres. [...] Nous savons tous que l'éducation est à la base du développement. Nous devons donc éduquer les jeunes, les citoyens de demain, pour devenir des acteurs actifs de l’avenir de notre planète, » a souligné SM la Reine Mathilde.

« L'éducation est la principale infrastructure pour des objectifs durables. [...] Nous devons identifier nos faiblesses et partager nos meilleures pratiques durant les 12 années à venir. [...] Les enseignants sont importants et sont les principaux acteurs de la construction de sociétés plus fortes et plus sûres » , a souligné Stefania Giannini, Sous-Directrice générale pour l’Éducation de l'UNESCO.

GEM 2

La présidente de l’ECOSOC, S.E. l’Ambassadrice Inga Rhonda King, a également souligné que malgré les inégalités dans l’accès à une éducation de qualité, des progrès significatifs sont encore possibles, «chaque année scolaire entraîne une augmentation de 0,3% de la croissance du PIB mondial, ce qui pourrait ensuite entraîner une réduction de 12% de la pauvreté à l’échelle globale. Les enfants et les jeunes représentent 50% de la population mondiale, l’éducation doit être le fondement de la réalisation de nos rêves et de la poursuite de notre avenir et de nos objectifs communs. »

Avec l'ONU qui vient d’ailleurs de proclamer le 24 janvier comme la Journée internationale de l'éducation pour les années à venir, l'éducation reste indéniablement un pilier essentiel des ODD si tous les objectifs doivent être atteints d'ici 2030.

Cliquez ici pour plus d'informations sur la réunion, la Déclaration de Bruxelles, les vidéos et les photos. 

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...