Dimanche, 21 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Centrafrique : la crise humanitaire s’amplifie et touche désormais 63% de la population

Photo conf CAR

14 novembre 2018 - La situation humanitaire en Centrafrique continue à se détériorer, notamment à cause des déplacements de populations répétés, suite à la recrudescence de l’insécurité et les attaques des groupes armés. Cette année, selon l’ONU, 63% de la population a besoin d’assistance, contre 48% l’année précédente et 1,6 millions de personnes sont en danger imminent.

A l’occasion d’une visite à Bruxelles, où elle a rencontré plusieurs bailleurs de fonds, Najat Rochdi, Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général, coordonnatrice résidente et coordonnatrice humanitaire des Nations Unies, a estimé que la Centrafrique pourrait d’ici quelques années connaitre une famine. En effet, les déplacements de population à l’intérieur ou à l’extérieur du pays, compromettent durablement la production agricole.

Rochdi Brussels 14 11 2018 cropped

Actuellement, le pays compte près de 650 000 personnes déplacées et plus de 570 000 réfugiés soit 1,2 millions de personnes sur une population totale de 4,6 millions.

Malgré l’augmentation des besoins, l’ONU a revu à la baisse son appel à financement de 100 millions de dollars par rapport à l’an dernier, grâce notamment à une meilleure évaluation de la situation, faite à base d’enquêtes de terrain et non de projections et une meilleure organisation de l’aide.

L’ONU s’est ainsi fixé trois objectifs stratégiques : la décentralisation avec des équipes et de l’aide humanitaire positionnés dans tout le pays, une priorisation des actions envers les plus vulnérables des vulnérables et une amélioration de la qualité de la réponse humanitaire. « En saison des pluies, nombreux endroits du pays sont inaccessibles et ce pays est aussi grand que la France et la Belgique réunies », a indiqué Mme Rochdi.

De ses entretiens avec les partenaires de la Centrafrique, à Londres et à Bruxelles, Mme Rochdi a retenu une volonté toujours présente de soutenir les populations. « Il est rassurant de constater qu’ils n’abandonnent pas la Centrafrique », a-t-elle commenté lors d’une conférence de presse organisée au Centre régional d’information des Nations Unies (UNRIC) à Bruxelles.

Rochdi Snaevarr Brussels 14 novembre 2018 cropped

Depuis fin 2016 la Centrafrique connait un regain de violence, marqué notamment il y deux semaines par l’incendie d’un camp de déplacés, hébergeant 27 000 personnes à Batangafo au nord-ouest du pays lors d’affrontements entre groupes armés.

« Pour que la paix revienne, la Centrafrique, dont le conflit a une dimension régionale, a besoin de l’appui des pays voisins », a insisté Mme Rochdi. « L’Initiative africaine pour la paix et la réconciliation en Centrafrique est très importante », a-t-elle souligné. Cette initiative, pilotée par l’Union Africaine et à laquelle l’ONU prend part, vise à obtenir un accord durable de cessation des hostilités. Le chef de la Mission de paix, MINUSCA, Parfait Onanga-Anyanga est un des facilitateurs engagés dans cette initiative.

La République centrafricaine est un pays enclavé, faiblement peuplé avec 4,6 millions d'habitants. La persistance de l'instabilité socio-politique, conséquence de rébellions, de coups d'État et de conflits interethniques au cours des trois dernières décennies, a entravé son développement. Cette situation a provoqué une détérioration des services sociaux de base et des infrastructures économiques. Elle a également forcé de nombreux enfants à quitter l'école. « Malgré tous nos efforts, il n’y a pas d’amélioration prévisible dans les deux ou trois années qui viennent », a-ajouté la coordinatrice humanitaire.

Pour plus d’informations sur la situation humanitaire consultez le site d’OCHA et la fiche d'information de la bibliothèque d'UNRIC sur la République centrafricaine.

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...