Dimanche, 19 Août 2018
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Records de chaleur en Europe : même l’Arctique est touché !

Forest fire

27 juillet 2018 - L'été exceptionnellement chaud et sec a provoqué des incendies de forêts en Europe, touchant les pays du sud, comme la Grèce mais aussi des pays nordiques comme la Suède. Dans ces deux pays, des incendies ont fait rage au mois de juillet, parfois restant des jours et des jours hors de contrôle.

Comme souvent, 85% de la superficie brûlée par les incendies de forêt se trouve dans les pays du sud de l'Europe tels que la Croatie, la France, la Grèce, l'Italie, le Portugal et l'Espagne. L’année dernière, 70 personnes ont perdu la vie au Portugal lors d'incendies de forêt. Cette année, le nombre de victimes en Grèce est établi au 27 juillet à au moins 79 personnes.

La température actuelle en Suède est de 5-10 degrés au-dessus de la moyenne et les précipitations sont très faibles. En Europe du Nord, de l'Irlande aux pays baltes en passant par le sud de la Scandinavie, les températures se situent entre 3 et 6°C au-dessus de la moyenne.

En mai, tous les records de température ont été battus dans de nombreuses stations météorologiques du nord de l’Europe. En Norvège, le mois de mai 2018 a été plus chaud avec 4°C de plus par rapport à la température moyenne.

La France elle-aussi suffoque avec des températures caniculaires dans 18 départements et des records de chaleurs dans plusieurs villes, accompagnés de pic de pollution à l’ozone.

Les changements climatiques sont déjà une réalité

« 2018 s’annonce comme l’une des années les plus chaudes jamais enregistrées, avec des températures record dans de nombreux pays. Ce n’est pas une surprise. Les vagues de chaleur et les pics de températures que nous connaissons actuellement correspondent aux prévisions liées aux changements climatiques dus aux émissions de gaz à effet de serre. Ce n’est pas un scénario futuriste. C’est déjà une réalité », a expliqué la Secrétaire générale adjointe de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), Elena Manaenkova. Les trois dernières années, 2015, 2016 et 2017 ont déjà battu des records de chaleur.

 « À long-terme, la chaleur particulièrement forte de l’Arctique aura de lourdes répercussions, notamment sur le niveau de la mer et les conditions météorologiques dans d'autres régions du monde », a prévenu le Secrétaire général de l'OMM, Petteri Taalas.

Selon l'OMM, les changements climatiques génèrent de plus en plus de phénomènes météorologiques extrêmes, chaleurs excessives, pluies torrentielles, et parfois record de froid. Ainsi certains pays comme l'Islande vivent un été exceptionnellement froid. Dans la capitale à Reykjavik, la température moyenne n'est que de 8,7°C et il s’agit de l’été le plus froid depuis plus de vingt ans.   

Le changement climatique concerne désormais tous les pays du globe. Dans le cadre des objectifs de mondiaux, l'objectif de développement durable 13 « Lutte contre le changement climatique » vise à prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions, mesures répertoriées notamment dans l’accord de Paris sur le climat.

 

 

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Dk4Vy3kW0AA8gcu

Biographie de Kofi Annan

Galerie photo

Les Nations Unies pleurent
le décès de Kofi Annan
 

Revue de la semaine à l'ONU
3 août 2018

news32x32 DblueNominations