Dimanche, 18 Novembre 2018
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Les compétences numériques sont indispensables pour l'emploi des jeunes

world-youth-skills-day-2018.jpg

13 juillet 2018 - Les jeunes d'aujourd'hui sont la génération qui comptent le plus de jeunes à ce jour. Le potentiel de cette génération sera perdu si nous n'investissons pas davantage envers les compétences professionnelles et numériques nécessaires pour contribuer à l'économie actuelle qui nécessite une maîtrise de capacités d’adaptation comme jamais auparavant. Les jeunes d'aujourd'hui sont trois fois plus susceptibles d'être au chômage que les adultes. Les initiatives en matière d'éducation des jeunes et de chômage mettent de plus en plus l'accent sur les compétences numériques, dans l'espoir de combler un déficit de compétences croissant qui pourrait nuire aux économies mondiales de plus en plus numérisées s’il n’est pas pris au sérieux.

Ce défi est abordé dans les objectifs de développement durable (ODD) à travers les objectifs 4, 5 et 10 qui se focalisent sur une éducation de qualité, l'égalité des sexes et la réduction des inégalités. Ces objectifs clés doivent être atteints afin que les jeunes d'aujourd'hui jouent leur rôle dans la réalisation des ODD.

« De la même manière que les jeunes ont besoin d'éducation et de formation pour accéder à des emplois décents dans l’avenir, ils ont également besoin de développer leurs compétences afin de remplir leur rôle vital dans la mise en œuvre des ODD » a déclaré Peter Thomson, Président de la 71e session de l'Assemblée générale des Nations Unies

Alors que les jeunes luttent pour entrer sur le marché du travail et acquérir les compétences nécessaires, ce sont souvent les plus vulnérables et marginalisés d’entre eux qui sont laissés pour compte.  De plus en plus d’initiatives sont déployées afin de promouvoir la formation technique. En Belgique, le gouvernement et les écoles ont déjà indiqué qu'il fallait un cadre plus structuré afin d'aider les jeunes les plus vulnérables et marginalisés. C'est pourquoi le gouvernement flamand, par exemple, a créé l'initiative "Vlaams Lerend Netwerk STEM Secundair Onderwijs" (Réseau d'apprentissage STIM de la communauté flamande pour l'école secondaire). Il s'agit d'un réseau parapluie qui soutient les écoles et à travers lequel la recherche et l'expertise pratique peuvent être partagées.

La question de l’emploi des jeunes a également attiré l'attention de plusieurs géants de la technologie, avec des entreprises tels que Google et Microsoft qui investissent dans les programmes universitaires en sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (STIM) afin d’attaquer le fossé des compétences numériques grandissant. En 2009, Microsoft a fondé le programme TEALS (technologie, éducation et alphabétisation à l'école), une initiative qui réunit des bénévoles de l'industrie de la technologie dirigés par Microsoft et des professeurs d’école afin de renverser la tendance d’une pénurie dans les domaines STIM. En chiffres, le programme TEALS a aidé plus de 37 000 étudiants, dont un tiers de filles, avec 2 360 volontaires issus de 1 000 entreprises. Google a également investi dans des programmes visant à combler le fossé au sein des STIM. Google a lancé une initiative qui a permis d’investir 50 millions de dollars à des organisations qui utilisent la technologie afin de combler cette lacune. Une autre initiative de Google, Made with Code, est orientée vers le mentorat et l'apprentissage du codage chez les adolescentes. Ces initiatives mettent l'accent sur la nécessité de ne laisser personne de côté et sur l'importance de l'objectif 17 pour le partenariat des ODD.

La récente initiative des Nations Unies «  Decent jobs for youth » (Des emplois décents pour les jeunes) s'attaque à l'emploi des jeunes dans le but de maximiser l'efficacité des investissements pour accroître l'emploi des jeunes et afin de respecter l’Agenda 2030 pour le développement durable. En collaboration avec l'Union internationale des télécommunications et l'Organisation internationale du Travail, la campagne « Digital Skills for Decent Jobs for Youth Campaign » (Des compétences numériques pour des emplois décents pour les jeunes) espère former, mondialement, 5 millions de jeunes à l’acquisition de compétences numériques prêts pour l'emploi d'ici 2030. Cette campagne vise à connecter les jeunes avec des possibilités d'emploi offertes par l'économie numérique. La campagne cherche à inciter un éventail de parties prenantes à investir envers la formation des jeunes avec des compétences numériques transférables.

La numérisation de notre société et de notre économie est inévitable. Accueillons à bras ouverts cette réalité à l’occasion de la Journée mondiale des compétences des jeunes ce 15 juillet.

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Mobile Film Festival
1 mobile, 1 minute, 1 film

news32x32 DblueNominations