Jeudi, 19 Juillet 2018
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Objectifs de développement durable : la pauvreté recule mais la faim gagne du terrain

rapport odd

20 juin 2018 – Moins de personnes vivent dans l’extrême pauvreté, mais dans le monde, la faim qui était en recul, gagne à nouveau du terrain. Certaines maladies sont presque éradiquées cependant l’accès aux soins reste inégal. Quant à la lutte contre les changements climatiques, il va falloir faire mieux et plus vite.

Ces données sont extraites d’un rapport, publié aujourd’hui par l’ONU, sur la mise en œuvre des 17 Objectifs de développement durable (ODD), adoptés par les 193 Etats membres de l’Organisation en septembre 2015.

Ce rapport, élaboré par un groupe d’experts des Nations Unies, compile et analyse les données disponibles à quelques semaines du Forum politique de Haut niveau sur les ODD, du 9 au 18 juillet, où les Etats présentent leurs rapports nationaux.

Si à l’échelle mondiale, la pauvreté a considérablement reculé au cours des dernières décennies, elle persiste encore dans de nombreux pays sous-développés et en particulier chez les jeunes travailleurs dont le taux de pauvreté reste six fois supérieur à celui des adultes. 

La moitié des personnes concernées par l’extrême pauvreté vivent en Afrique subsaharienne et un tiers en Asie du Sud. Les Nations Unies pointent du doigt la nécessité mettre en place des systèmes de protection sociale universelle qui protégerait chacun tout au long de sa vie.

Mauvaise nouvelle pour l’Objectif 2, la faim dans le monde augmente. En 2015, on comptait 777 millions de personnes sous-alimentées, contre 815 millions en 2016. Un regain des investissements, en baisse depuis 2001, dans un modèle d’agriculture durable est donc indispensable, indique ce rapport.

En matière de santé, on observe toujours un nombre important de morts prématurées causées par des maladies pourtant évitables. Concernant les maladies infectieuses, des progrès sont à noter quant à la réduction de la transmission du VIH grâce aux traitements antirétroviraux. Le vaccin contre l’hépatite B s’étant généralisé, le taux de nouvelles infections a fortement réduit. Toutefois, l’éradication du paludisme d’ici à 2030 est hors d’atteinte, tant les tendances restent préoccupantes. Les Nations Unies appellent donc la communauté internationale à mettre en œuvre le Règlement sanitaire international.

Il est également indispensable de mener une action collective et décisive pour assurer l’accès à tous à une éducation équitable, inclusive et de qualité. Des inégalités de sexe ou liées au milieu (rural/urbain) sont encore à déplorer. Il est donc nécessaire que les Etats-Membres investissent dans les infrastructures d’enseignement, notamment dans les pays les moins avancés.

Concernant l’égalité des sexes, si certaines formes de discriminations diminuent, certains déterminants sociaux restreignent encore les femmes dans leurs droits fondamentaux et dans leurs possibilités. Les violences sexuelles, le mariage d’enfants et les mutilations génitales/sexuelles restent des sujets prioritaires parmi les préoccupations des Nations Unies.

D’après les estimations du rapport, le problème de l’accès à l’eau persiste comme frein au développement. 844 millions de personnes n’ont toujours pas accès à des services d’eau potable sécurisés. Le stress hydrique est supérieur à 70% risquant de provoquer des pénuries d’eau déjà présentes à l’heure actuelle dans certains pays. 80% des pays ne disposent pas de fonds suffisants pour atteindre les cibles de l’Objectif 6.

  En ce qui concerne le changement climatique, le Secrétaire général rappelle aux Etats l’urgence de prendre des « mesures accélérées » afin de respecter les engagements pris lors de l’Accord de Paris sur le climat en 2015. Le chef de l’ONU appelle également à l’unité pour adopter des stratégies et des méthodes de gestions efficaces pour lutter contre la détérioration des océans et des écosystèmes terrestres. Des progrès sont toutefois à dénoter puisque la part des surfaces protégées marines ont augmenté de 14%, représentant désormais 44% en 2018 contre 30% en 2000. De même, malgré une diminution de la surface des forêts ces dernières décennies, la part des aires protégées continue d’augmenter et le taux de recul des forêts a chuté de 25% par rapport à la période 2000-2005.

A l’approche du Forum politique de haut niveau, le gouvernement français a créé un site d’information et de sensibilisation sur la mise en place du programme de l’Agenda 2030. 

Sur le site www.agenda-2030.fr, l’on peut découvrir des projets exemplaires, des initiatives locales ou des évènements de sensibilisation visant à faire connaitre l’Agenda 2030 auprès des citoyens et des acteurs de la société et qui peut également servir de modèles pour des entreprises, des élus ou des associations. Le site recense aussi des outils de communication et des outils pédagogiques dont « Objectif planète durable », le jeu développé par UNRIC pour les enfants à partir de 7 ans.

Plus d’information :

 

onucarrieres

Concours Programme jeunes administrateurs
YPP 2018

Luxembourg
et Monaco participent au concours

Date limite d'inscription :
9 août 2018

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

L’ONU plaide pour des politiques migratoires ancrées dans la réalité

Revue de la semaine à l'ONU
13 juillet 2018

news32x32 DblueNominations

  • Le Secrétaire général nomme Hanna Tetteh du Ghana, Directrice générale de l’Office des Nations Unies à Nairobi (13 juillet 2018)

  • Liste complète...