Dimanche, 18 Novembre 2018
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Ciné-ONU : Until there is Peace

1er juin 2018 - Le 29 mai 2018, Ciné-ONU a projeté le film « Until there is Peace » à l’occasion de la Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies et pour célébrer les 70 ans de service et de sacrifice des Casques bleus. Le film suit un groupe spécial de Casques bleus du Malawi, de l'Afrique du Sud et de la Tanzanie, connu sous le nom de brigade d’intervention de la force (Force Integration Brigade) et offre une vue intimiste de la force de combat et de leur vie quotidienne consistant à protéger la population locale dans des circonstances extrêmes et difficiles. La projection a été organisée en partenariat avec le Service public fédéral belge des Affaires étrangères et le Bureau de liaison des Nations Unies pour la paix et la sécurité (UNLOPS) aux Cinéma Galeries à Bruxelles.

facebook live interview two

La projection a été suivie d’un débat sur les questions mises en évidence dans le documentaire. Les conférenciers invités étaient : Melonie Kastman (réalisatrice) ; ancien commandant adjoint de la force de la MONUSCO, le général Jean Baillaud ; Rory Keane (UNLOPS) ; modéré par Christophe Verhellen (UNRIC).

A propos de son inspiration pour réaliser le film, Melonie Kastman a déclaré que « pour une horrible histoire que nous entendons sur les Casques bleus de l'ONU, il doit y avoir des milliers d'histoires positives qui ne sont pas entendues. Je voulais montrer cet esprit humain parmi le conflit, tant chez les Congolais que chez les personnes qui les protègent. »

cine onu screen two

Le débat a porté sur le mandat de l’opération de maintien de la paix des Nations Unies en RDC et son avenir. Rory Keane a discuté de la double directive des missions : « Tout d'abord, il s'agit de la protection des civils, mais aussi de s'assurer qu'il existe un cadre politique en place qui fournit une feuille de route pour des élections stables. »

Les conférenciers ont convenu que les frontières et les limites du maintien de la paix devaient être clairement définies. Le général Jean Baillaud s'est inquiété de l'envoi de Casques bleus de l'ONU dans les régions forestières du Congo pour négocier avec les groupes rebelles, car il s'agit d'une opération très spécialisée qui nécessite des négociations avec des gens qui, souvent, ne veulent pas négocier. Rory Keane a ajouté : « Les Nations Unies ne font pas de campagnes antiterroristes, mais plutôt de la solide protection de civils. »

panel jean baillaud two

Tous deux ont convenu que l'avenir exige de s'assurer que le maintien de la paix soit engagé dans une action plus préventive et de maintenir l'approche holistique, telle que la fourniture d'un soutien médical et le respect des principes de la justice.

A propos de la justice, un membre de l'auditoire a posé des questions sur les stratégies de lutte contre la violence sexuelle en RDC. Melonie Kastman a décrit comment il est souvent trop dangereux pour le personnel médical d'accéder à certaines zones pour fournir de l'aide dans ces cas. Les Casques bleus de l'ONU fournissent un soutien là où beaucoup d'autres ONG ne le peuvent pas, et il est important de s'en rappeler.

Rory Keane a répondu qu'une partie essentielle du travail du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) est de documenter et de surveiller les abus dans le cadre de leur stratégie visant à renforcer les systèmes de la justice dans les pays où ils travaillent.

L'un des moments les plus marquants du film était la représentation des femmes soldats de la paix de l'ONU. La question n'est plus de savoir si les femmes peuvent être efficaces en tant que soldats de la paix de l'ONU, mais plutôt comment nous pouvons faire participer davantage de femmes aux opérations de maintien de la paix. Les femmes ne représentent actuellement que 4 % des 80 000 soldats de la paix de l'ONU, malgré leur rôle clé dans la prévention de la violence sexuelle pendant et après les conflits et leur capacité unique à s'engager auprès des communautés qu'elles servent, en particulier les femmes et les filles.

until there is peace crowd two

Le débat s'est terminé avec un rappel de l'importance de la Journée internationale des Casques bleus de l'ONU. Le film et les conférenciers ont tous rendu hommage au service et aux sacrifices des Casques bleus de l'ONU et de leurs familles. En tant que public à Bruxelles, nous pouvons montrer notre soutien en continuant à mieux comprendre l'environnement hostile dans lequel ils travaillent et l'impact positif qu'ils ont au quotidien.

Pour regarder la bande-annonce, cliquez ici.

Pour voir les photos de la soirée, cliquez ici.

Suivez-nous sur Facebook et Twitter: @CineONU #CineONU

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Mobile Film Festival
1 mobile, 1 minute, 1 film

news32x32 DblueNominations