Lundi, 25 Juin 2018
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Ciné-ONU: The Queen of Ireland

rory oneill carlos jimenez facebook live interview

25 mai 2018 - Le 22 mai, lors de l'anniversaire du référendum sur le mariage homosexuel en Irlande, Ciné-ONU a projeté le film « The Queen of Ireland » afin de souligner le 70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'homme et la campagne « Libres et égaux » des Nations Unies.

Le film montre l'évolution continue de l'Irlande vers une société véritablement égalitaire, à travers les yeux de l'un de ses citoyens les plus vifs, moralement courageux et divertissant.

« The Queen of Ireland » a été projeté en partenariat avec l'ambassade d'Irlande en Belgique et le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH), au Cinéma Galeries de Bruxelles.

La projection a été précédée d'un Facebook Live diffusé sur notre page Facebook Ciné-ONU. Rory O'Neill, le protagoniste du film, a parlé de son expérience du référendum sur le mariage gay en Irlande et de son travail en tant que militant prolifique pour les droits des LGBTQI+.

Le documentaire a été suivi d'une conversation sur les questions mises en évidence dans le film. Les conférenciers invités comprenaient : Rory O'Neill (militant, interprète et créateur de « Panti Bliss ») ; Caroline Mellows (Département de justice et d’égalité irlandais), Claude Cahn (HCDH) ; modéré par Carlos Jimenez (UNRIC).

speaker panel carlos rory oneill caroline mellows claude cahn

Malgré la focalisation du film sur Rory O'Neill, et l’évolution de « Panti Bliss », le protagoniste s'est empressé d'affirmer : « Il ne s'agit pas de moi, il s'agit de l'Irlande. » Durant le débat, Caroline Mellows a déclaré être mitigée par rapport au film car elle estimait qu'il était extrêmement positif, montrant l'égalité du mariage et la reconnaissance du genre en Irlande, mais aussi qu'il y a toujours plus de travail pour « faire avancer et soutenir les droits LGBTQI+. » Claude Cahn a fait remarquer que le mouvement pour les droits des LGBTQI+ « a muri ces dernières années » et que chaque mouvement pour les droits montre les choses qui doivent changer dans la société, ce qui est très inspirant.

Le débat a également discuté du rythme des changements au sein du mouvement LGBTQI+. Caroline Meadows a expliqué comment certaines lois irlandaises n'ont vu le jour qu'à la fin des années 1990 - comme la loi sur l'égalité de statut (Equal Status Act). O'Neill a rigolé de la façon dont les choses ont évolué : « Je me souviens quand ils allaient chez le coiffeur en arrêtant les coloristes !) ; jusqu'à aujourd'hui où l'égalité du mariage est légale ! » Claude Cahn a comparé la situation au référendum slovène sur l'égalité du mariage, qui a échoué, nous rappelant : « Nous avons encore beaucoup de travail à faire. »

queen of ireland auadience laughing

Claude Cahn s'est ensuite demandé ce qu'il fallait faire lorsque, dans certains pays, il n'y a pas d' « espace public libre » pour discuter de ces questions. Les progrès sur la question ont été lents, mais nos panélistes étaient optimistes. Comme il l'a affirmé Cahn : « Il y a encore beaucoup à faire, mais nous vivons dans une époque merveilleuse où nous pouvons participer à ce changement social. » Il a ainsi cité le travail d’une décennie accompli par l’HCDH avec le gouvernement moldave sur cette question, remarquant que Chișinău avait organisé, dimanche dernier, sa première Gay Pride, de manière pacifique.

Rory O'Neill a offert des prédictions simples pour l'avenir de l'activisme LGBTQI+ : « La seule façon de changer les avis est de se lier d'amitié avec les homosexuels. » De tels mouvements « commencent souvent à partir d'un petit problème et d'une petite personne qui n'a pas peur. Je crois que la réponse se situe donc dans l'interaction personnelle. »

speaker panel rory repeal the 8th

Au cours du débat, le modérateur de l'UNRIC Carlos Jimenez, a invité l'auditoire à poser des questions. Beaucoup ont demandé comment soutenir la communauté en tant qu'alliés dans un changement d’attitudes de la société envers les personnes LGBTQI+, ce à quoi O'Neill a répondu que le meilleur soutien est d'être simplement visible. Rejoignez vos groupes locaux, exprimez-vous et faites entendre votre voix. En fin de compte, le débat et le film ont illuminé un public déjà captivé par l'espoir, l'optimisme et beaucoup de rires. Plus important encore, ils ont tous deux informé les participants sur le passé difficile mais passionnant de l'activisme LGBTQI+, ainsi que sur les perspectives d’avenir tout aussi excitantes, espérons-le !

onucarrieres

Concours Programme jeunes administrateurs
YPP 2018

Luxembourg
et Monaco participent au concours

Date limite d'inscription :
9 août 2018

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Le Refugee Food Festival :
des chefs réfugiés investissent
les cuisines bruxelloises

Revue de la semaine à l'ONU
15 juin 2018

news32x32 DblueNominations