Mardi, 12 Novembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Justice sociale : la migration et ses idées reçues

20 février 2018 – Selon un sondage mené dans 22 pays par Ipsos sur la perception mondiale de l’immigration en 2017, 86% des Français et 88% des Belges interrogés estiment que l’immigration a un impact négatif pour le pays et 58% d’entre eux estiment « qu’il y a trop d’immigrés ». L’opinion publique est nettement plus radicale en Turquie, en Italie, en Serbie et en Russie, estimant à plus de 90% que l’immigration a un impact négatif : elle rend la recherche d’emploi difficile, provoque un engorgement des services publics et menace l’héritage culturel et identitaire national.

article justice sociale 2

« Mouvement de travailleurs : en quête de justice sociale » – est le thème choisi cette année pour célébrer la Journée mondiale de la justice sociale, une thématique brûlante d’actualité, et qui s’intensifie en raison de la crise des migrants et des réfugiés, décrite comme étant la plus grave crise humanitaire que doit affronter l’Europe depuis la Seconde Guerre mondiale, et un pic d’attentats terroristes durant ces dernières années. L’immigration fait ainsi l’objet, plus que tout autre sujet, de nombreuses représentations erronées, d’approximations et d’outrances dans les discours politiques et publics.

L’idée véhiculée selon laquelle l’Europe risque d’être submergée par un afflux de migrants venant d’Afrique persiste encore et nombreux sont ceux qui ignorent la signification ou le contexte économique des flux migratoires. Ces inquiétudes semblent pourtant très éloignées des réalités statistiques observées. Contrairement aux idées reçues, la France n’est pas la terre d’accueil privilégiée par les migrants, bien loin derrière l’Allemagne et le Royaume-Uni selon une récente étude d’Eurostat. Un autre constat adressé par l’étude est la surestimation du nombre des migrants dans un pays ou une région donnée. Encore faut-il donc rappeler qu’environ deux tiers des migrants originaires de l’Afrique gagnent d’autres pays de régions voisines, rendant les flux migratoires donc essentiellement interafricains.

graphique origine des immigrés en France 2

Avec près de 150 millions de travailleurs migrants (dont majoritairement des hommes à 56%) selon les derniers chiffres de l’OIT (Organisation internationale du travail), les migrants économiques, ceux qui sont à la recherche d’un emploi décent et de meilleures conditions de vie, deux éléments clés de la justice sociale, représentent près de 90% des 258 millions de personnes qui ont quitté leur pays d’origine. Or, de nombreux travailleurs migrants sont encore trop souvent exposés au risque d’exploitation sexuelle, de travail forcé, de violence et de discrimination. L’absence de justice sociale comporte également d’autres risques de violations des droits de l’homme tels que le travail des enfants ou encore la traite d’êtres humains. Les défis de la coopération internationale dans le domaine de la migration des travailleurs sont donc considérables.

Or, au-delà des défis sur le marché du travail, il faut également rappeler la contribution positive des travailleurs migrants sur la croissance et la réduction de la pauvreté dans les pays d’accueils, comme dans leurs pays d’origine. Ensemble ils constituent moins de 4% de la population mondiale mais contribuent à près de 10% de la richesse totale. En 2015, les migrants ont contribué à hauteur de 9.4 % du PIB mondial (l’équivalent des PIB de la France et du Japon réunis) selon les dernières données de la Banque Mondiale.

Une politique de migration internationale de main-d'œuvre « sûre, ordonnée et régulière », doit permettre aux migrants de continuer de jouer un rôle important pour combler les besoins en compétences, en savoirs ou en talents en Europe, enrichir les communautés sur les plans culturel et social, mais aussi aider à relever les défis de l’objectif de développement durable numéro 8 de travail décent et de croissance économique, l’un des piliers du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Le renforcement de la coopération internationale en matière de migration, de justice et d’intégration sociale, revêt donc d’une importance fondamentale, comme suggéré par le rapport du Secrétaire général « Rendre les migrations bénéfiques à tous ».

Pour plus d’informations :
OIM – Carte interactive de la migration dans le monde
• L'expériences des travailleurs migrants au travers du film Ciné ONU « The Workers Cup »

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

75ème anniversaire de l’ONU

UN75 UN emblem blue tagline F cropped

Journée des Nations Unies à Paris

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

news32x32 DblueNominations