Mardi, 20 Février 2018
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

UNRWA lance un appel d’urgence aux dons

unrwa pierre krahenbuhl press conference brussels

1 février 2018 – Le Commissaire général de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), Pierre Krähenbühl, est en tournée mondiale pour trouver de nouveaux donateurs suite à la coupe drastique de l’aide budgétaire des Etats-Unis annoncée début janvier.

Le Commissaire général a lancé un appel aux dons de plus de 800 millions de dollars hier à Genève, pour les programmes d'urgence de UNRWA pour la Syrie et la Palestine. UNRWA a également lancé une campagne mondiale de collecte de fonds #DignityIsPriceless, qui s'adresse au grand public.

En visite à Bruxelles, M. Krähenbühl déploie tous ses efforts en vue de continuer le travail d’éducation et de santé de UNRWRA auprès des refugiés palestiniens et ce, malgré les restrictions budgétaires. « Nous poursuivrons nos efforts pour garder les écoles et les cliniques ouvertes […] car nous craignions autrement que l’espoir et les aspirations que nous avons apporté à des millions de Palestiniens ne soient menacés » a indiqué Pierre Krähenbühl lors d’une conférence au Centre d’information des Nations Unies pour l’Europe Occidentale (UNRIC).

Le Commissaire général a également rappelé que UNRWRA est né d’une volonté politique de la communauté internationale et qu’il est donc de son devoir de la préserver. Créé en 1949 en tant que mesure temporaire, il regrette à ce jour que le rôle de l’Office soit toujours vital et primordial pour les réfugiés palestiniens dont les droits inaliénables ne sont toujours pas respectés.

L'Office est chargé de fournir une assistance et une protection à environ 5 millions de réfugiés palestiniens au Liban, en Syrie, en Jordanie, en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. Les efforts déployés par UNRWA pour parvenir à une paix durable dans cette région nécessitent donc un appui de la communauté internationale pour s’acquitter de son mandat.

M. Krähenbühl s'est dit préoccupé par le profond « désespoir psychosocial » qui affecte la communauté de la bande de Gaza. « Les réfugiés ne peuvent identifier aucun processus politique structuré qui les amènerait à penser qu’ils disposent d’une quelconque perspective d’avenir», a déclaré le Commissaire général, ajoutant qu’« il est très important de rappeler qu’il y a non seulement un manque d’horizon politique, mais aussi personnel ».

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Revue de la semaine à l'ONU
16 février 2018

Programme alimentaire mondial
 

Pour en savoir plus

news32x32 DblueNominations