Vendredi, 23 Février 2018
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Selon l’OMM, 2017 parmi les trois années les plus chaudes jamais observées

design 1

18 janvier 2018 - La tendance ne s’inverse toujours pas et 2017, même si elle fut très légèrement moins chaude que 2016, s’inscrit dans les trois années les plus chaudes jamais enregistrées, indique un rapport d’experts de l’Organisation météorologique mondiale (OMM). « La tendance de la température à long terme est loin d’être plus important que le classement de chaque année. Et la tendance est à la hausse », a indiqué le Secrétaire général de l’OMM, Petteri Taalas.

La température moyenne à la surface du globe est environ de 1,1°C, largement au-dessus par rapport à celle de l’ère préindustrielle. « Le changement climatique avance plus vite que nous. (…) nous n’avons pas encore gagné la bataille », avait prévenu le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, lors du One Planet Summit qui s’est tenu en décembre à Paris.

Les 17 années du XXIème siècle sont répertoriées parmi les 18 plus chaudes jamais enregistrées et selon M. Taalas « le degré de réchauffement durant les trois dernières années est exceptionnellement élevé.  « La chaleur arctique est particulièrement prononcée. Cela aura des répercussions profondes sur les niveaux de la mer à long terme. Et sur la situation météorologique dans les autres parties du monde. »

graph 1

Le réchauffement climatique est causé par la présence de gaz à effet de serre présents dans l’atmosphère.

« Les températures témoignent seulement d’une part de la réalité, la chaleur en 2017 était accompagnée par des phénomènes extrêmes dans plusieurs pays à travers le monde. Les Etats-Unis ont connu une année coûteuse en termes de catastrophes météorologiques et climatiques, tandis que dans d'autres pays, les cyclones tropicaux, les sécheresses et les inondations ont entraîné un ralentissement voire une régression économique », rappelle M. Taalas.

Pour plus d’informations, voir les articles de presse de :

L’Organisation météorologique mondiale

L’Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique (la NOAA)

La NASA

Le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme

L’Agence météorologique du Japon

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

UNRIC et la Journée internationale
de la langue maternelle
 

 

Revue de la semaine à l'ONU
16 février 2018

Programme alimentaire mondial
 

Pour en savoir plus

news32x32 DblueNominations