Jeudi, 20 Septembre 2018
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Migrations : Guterres met en garde contre la fermeture des frontières

747222 Guterres migration

12 janvier 2018 – Le Secrétaire général des Nations Unies a mis en garde les pays qui érigent des obstacles à la migration, contre les conséquences négatives de cet isolement sur leurs économies.

Le Secrétaire général, M. António Guterres, a publié un rapport sur la migration qui sert de base aux négociations en cours pour l’élaboration d’un « Pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière ».

Lors du lancement de son rapport « Rendre les migrations bénéfiques à tous », jeudi, au siège de l'ONU à New York, M. Guterres a appelé à se concentrer sur ce qu'il appelle « les résultats positifs des migrations » et à « utiliser les faits plutôt que les préjugés comme base pour relever les défis ».

« Les migrations sont un phénomène mondial positif », a déclaré le Secrétaire général, « elles alimentent la croissance économique, réduisent les inégalités, relient diverses sociétés et nous aident à surmonter les vagues de croissance et de déclin démographique ».

Selon le rapport, les transferts d’argent des migrants vers leur pays d’origine ont atteint près de 600 millions l’année dernière, soit trois fois l’ensemble de l’aide au développement.

« L’enjeu principal est de maximiser les bénéfices de cette forme de migration ordonnée et productive, tout en éliminant les abus et les préjugés qui font de la vie un enfer pour une minorité de migrants », a déclaré M. Guterres. Il a alerté sur le fait que fermer les frontières aux migrants n’avait aucun sens économiquement parlant.

« Les autorités qui érigent des obstacles majeurs à la migration – ou imposent de sévères restrictions concernant l’emploi des migrants – nuisent inutilement à leur économie, pour soi-disant mieux gérer leur besoin en main d’œuvre. Pire encore, ils encouragent involontairement la migration illégale », a indiqué le Secrétaire général.

Selon M. Guterres le « Pacte mondial », juridiquement non contraignant, dont l’adoption est prévue d’ici la fin de l’année, « reste l’une des plus importantes priorités collectives pour 2018 ».

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Message du Secrétaire général
Journée internationale de la paix 
21 septembre 2018

18 00066f UNGA 73 iSeek F

Les priorités du mandat de la nouvelle Présidente de l’Assemblée générale

news32x32 DblueNominations

  • Le Secrétaire général nomme Armida Salsiah Alisjahbana, de l’Indonésie, Secrétaire exécutive de la CESAP (13 septembre 2018)

  • Le Secrétaire général nomme Nicholas Haysom, de l’Afrique du Sud, Représentant spécial pour la Somalie et Chef de la MANUSOM (12 septembre 2018)

    Liste complète...