Mardi, 16 Janvier 2018
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Ciné-Onu présente : Stranger in Paradise

 stranger in paradise panel

18 décembre 2017 – A l’occasion de la Journée internationale des migrants, sous la bannière de Ciné-ONU et du Global Migration Film Festival et organisé par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), le cinéma ZED de Louvain, en Belgique, a accueilli la projection du semi-documentaire Stranger in Paradise.

En partie fiction et en partie documentaire, Stranger in Paradise met en lumière les relations de pouvoir entre Européens et réfugiés. Tous les réfugiés présents dans le film, ainsi que leurs histoires respectives, sont véridiques. A travers des scénarios fictifs reconstitués, dans lesquels un acteur blanc s'adresse à un groupe de réfugiés dans une salle de classe, le documentaire propose trois prises de position distinctes sur l'histoire de l'immigration. Dans l’Acte I, le public est confronté à une perspective de droite et agressive, suivie pour l’Acte II, d'une position plus libérale et idéaliste. Dans l’Acte III, une salle de classe remplie de réels migrants est informée de la façon dont leurs cas peuvent être traités en conformité avec la réalité des lois européennes et néerlandaises sur les migrations.

stranger in paradise pir

Avec ses trois différentes prises de position sur l'immigration, la projection a suscité beaucoup de discussion. Avant que les panélistes ne soient invités à donner leur avis sur le film, le public a entendu l’émouvant témoignage de Pir, un jeune garçon afghan qui a fui son pays en tant que mineur non accompagné vers la Belgique. Son expérience de réfugié échappant aux talibans en traversant plus d'une douzaine de pays, souvent dans des circonstances très difficiles, afin d'arriver à une destination sûre, a ému le public.

Marlies Stubbe, conseillère politique sur l’intégration pour le gouvernement flamand, a tout d’abord parlé de la migration en Belgique, et au-delà, et a fourni quelques statistiques mettant en évidence la réalité derrière l'immigration. Citant un rapport de Myria, le Centre fédéral belge des migrations, elle a annoncé que la majorité des étrangers émigrant en Belgique venaient principalement d'autres pays de l'Union Européenne. Parmi les nouveaux arrivants, les trois nationalités les plus représentées sont les Roumains, les Français et les Néerlandais. Même si les Syriens arrivent en quatrième position pour l’année 2017, ces migrations représentent un phénomène nouveau. En regardant la situation dans son ensemble, elle a déclaré que «l'immigration fait partie de notre histoire, nous avons connu des vagues de migrations depuis bien plus longtemps, avec des groupes bien plus larges. »

stranger in paradise leuven

Pour Geertrui Lanneau, Spécialiste Principale de la mobilité du travail et du développement humain à l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), Stranger in Paradise est «un film intéressant, révélant la réalité des différents points de vue sur l'immigration et des politiques existantes en Europe. Malheureusement, de plus en plus de gens suivent le premier point de vue conservateur et les politiques contraignantes. » Mme Lanneau a ensuite abordé une autre grande crise imminente en Europe : le vieillissement de la population et les opportunités que les migrants apportent. « Nous devrions accepter que de plus en plus de gens vont venir. Mais le coût de ne pas les intégrer est beaucoup plus élevé. Cette crise concerne donc plutôt le manque de vision à long terme. »

Le Professeur Jan Wouters, Président de l'Association des Nations Unies pour la Flandre (VVN), a commenté sur les aspects manquants du documentaire : la place des personnes déplacées internes dans l'histoire de l'immigration et les pays d'accueil du tiers monde, tels que le Liban et le Pakistan. Il a également abordé la question de la migration économique: «Nous disposons de structures internationales très détaillées pour les mouvements de produits, de services et de capitaux. Mais il y a un vide en ce qui concerne les populations : il nous manque une structure globale pour la migration des personnes. »

 

Pour plus d’information :

Pour en savoir plus sur Stranger in Paradise, cliquer ici

Pour en savoir plus sur le Festival, cliquer ici

Pour accéder à l’album Flckr, cliquer ici

Pour en savoir plus sur la Journée internationale des migrants, cliquer ici

Pour accéder à la fiche d’information sur la migration de la bibliothèque de l’UNRIC, cliquer ici

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Revue de la semaine à l'ONU
12 janvier 2018

Bilan de l'année 2017

news32x32 DblueNominations