Lundi, 17 Décembre 2018
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Les droits de l’homme et ses devoirs envers la planète, entretien avec Yak, créateur d’Elyx

Yak droits homme 2017 taille430

10 décembre 2017 - Alors que nous célébrons pendant toute l’année à venir le 70ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, adoptée le 10 décembre 1948, UNRIC a interrogé l’artiste Yacine Ait Kaci, dit YAK, qui a illustré avec son personnage Elyx une édition spéciale de cette Déclaration.

Comment Elyx, votre personnage, s’est-il retrouvé dans une édition spéciale de la Déclaration universelle des droits de l’homme ?

Cette version a été créée en 2014 à la demande du Centre régional d’information des Nations Unies, (UNRIC) à Bruxelles et du Haut-commissariat aux droits de l’hommes des Nations Unies à Genève. Elyx accompagne également l’appel du Haut-Commissariat à tous les citoyens à choisir un article, l’enregistrer et le poster pour célébrer ensemble les 70 ans de la Déclaration. La version Elyx de la Déclaration universelle est désormais disponible en 400 langues ! Elyx n’en a donc pas fini d’accompagner cette Déclaration universelle et essentielle !

Pour vous que représente cette Déclaration ?

Cette Déclaration, signée au lendemain de la guerre sur les ruines de ce que l’humanité peut engendrer de pire dans sa barbarie et sa folie, représente un projet de vivre ensemble, un espoir donné à chacun qu’ensemble, les nations peuvent cultiver la paix. Sa dimension universelle lui donne un caractère unique, celle de réunir chaque citoyen autour de valeurs communes, au-delà même des Etats, faisant écho aux trois premiers mots de la charte des Nations Unies : « Nous, les peuples ».

Quand vous l’avez lue, quel article vous a le plus marqué ? pourquoi ?

Tous les articles sont marquants et complémentaires et nombreux sont ceux qui sont encore brûlants d’actualité dans cette ère de migrations climatiques, d’évolution des droits de la femme et même d’esclavage, hélas toujours pratiqué dans plusieurs pays. C’est pourquoi l’article 2 représente pour moi le fondement inclusif de la déclaration, toute personne quel que soit son sexe, statut, race, couleur, langue, origine est concerné par le texte dès lors qu’il vient au monde. C’est un héritage humain universel inaliénable et chacun, sur la seule planète que l’humanité habite jusqu’à présent, devrait le savoir et le revendiquer.

Si vous deviez ajouter un article ce serait sur quel sujet ?

La Déclaration date de 1948 donc il y a nécessairement des évolutions qui ne sont pas intégrées et qui font pleinement partie des Objectifs de Développement Durable adoptés en 2015 par tous les Etats membres de l’ONU qui reprennent beaucoup des fondements de cette première déclaration. J’ajouterais un article sur les droits inaliénables de la Terre, dont nous ne sommes, en tant qu’humanité, qu’une des innombrables composantes. Avec la faune, la flore, les océans, les forêts, toute la biodiversité, le climat, nous sommes indissociables de notre écosystème et le fait d’avoir pu imaginer l’humanité comme indépendante de son cadre de vie nous a conduit au péril climatique, probablement le plus grand péril de toute notre histoire. On ne peut pas imaginer le moindre droit pour l’humanité sans le respect initial pour la planète qui l’a engendrée.

Pourquoi Elyx s’est-il engagé auprès des Nations Unies ?

En tant que citoyen engagé dans la vie de la cité, en tant qu’artiste conscient du rôle de l’art dans la société et enfin en tant que père attentionné, je mets tout en œuvre avec les moyens qui sont les miens pour contribuer à créer un héritage positif pour les générations futures. Elyx représente cette part d’enfance en chacun de nous, il est universel, n’a ni langue, ni sexe, ni race, ni nationalité, il est gardien de notre innocence et messager universel de thèmes universels. Le dessin est un art très puissant car il peut être compris de tous sans aucune barrière et dans notre ère digitale, il a pris une importance vraiment particulière, c’est un langage instantané et universel.

Elyx est présenté comme un « ambassadeur virtuel ». Qu’est-ce que cela veut dire et quel est son rôle ?

J’ai créé Elyx comme un média, un intermédiaire, qui puisse créer du lien et connecter des personnes très différentes en mettant l’accent sur leurs points communs plutôt que leurs différences. Il est ambassadeur virtuel (« digital ambassador » en anglais) car il n’existe que dans notre imaginaire et pourtant fait passer des messages et des valeurs bien concrètes. Son support de communication de prédilection est digital, même s’il existe évidemment sur tous supports, et Internet permet de le faire voyager, lui et ses messages, en tout point de la planète instantanément. C’est ainsi qu’il a déjà fait le tour du monde une première fois en 2015 pour les 70 ans des Nations Unies (elyx70days.org) et rêve un jour d’accompagner les humains de l’ISS pour regarder la Terre depuis son orbite. Il est l’ambassadeur du digital, de cette nouvelle couche d’information commune qui concrétise le rêve de nos ancêtres. Il véhicule un message : WE ARE ONE, Nous sommes Un. 

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Message du Secrétaire général
Journée internationale des migrants
18 décembre 2018

news32x32 DblueNominations

  • Le Secrétaire général nomme Hanna Serwaa Tetteh, du Ghana, Chef du Bureau des Nations Unies auprès de l’Union africaine (10 décembre 2018)

  • Le Secrétaire général nomme Carlos Ruiz Massieu, du Mexique, Chef de la Mission de vérification des Nations Unies en Colombie (10 décembre 2018)

    Liste complète...