Vendredi, 19 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Droits des femmes : un combat qui doit continuer

droits des femmes

5 juillet 2017 -  Les droits des femmes sont remis en question de façon alarmante dans de nombreux pays du monde. Il est pour cela nécessaire d’aller plus loin dans la définition de normes relatives à l’égalité entre les sexes, a alerté un groupe d’experts indépendants* des Nations Unies.

« Le monde est à un tournant, le concept d’égalité entre les sexes étant de plus en plus contesté dans certaines parties du monde, » ont souligné les experts, ajoutant que « la communauté internationale doit continuer à avancer vers la définition de normes relatives à l’égalité entre les sexes. Il faut contrer cette tendance inquiétante à porter atteinte aux principes des droits de l’homme qui met en péril les avancées faites en ce qui concerne les droits des femmes. »

Les experts ont réaffirmé leur soutien à l’abrogation de toutes les lois discriminatoires à l’égard des femmes pour des raisons traditionnelles, culturelles ou religieuses ainsi que celles qui criminalisent exclusivement ou de façon disproportionnée les actions et comportements des femmes et des filles.

« Il est plus que jamais nécessaire de protéger le principe fondamental des droits universels, indivisibles, interdépendants et intimement liés » ont affirmé les experts. « En dépit de ce principe inviolable, proclamé dans la Déclaration de Vienne de 1993 sur les droits de l’homme, des groupes fondamentalistes tentent de détruire les fondements sur lesquels tout le système des droits de l’homme repose. Certaines de leurs actions sont basées sur un détournement de la culture, notamment de la religion et des traditions, ou sur des déclarations liées à la souveraineté de l’Etat. »

En effet, selon ces experts, certains Etats prennent des mesures qui remettent en question les droits de l’homme sous couvert de la protection de la famille. On assiste ainsi à des pratiques discriminatoires au sein des familles lorsque, par exemple, les femmes et les filles sont limitées à certains rôles, subissent l’oppression patriarcale ainsi que d’autres violations de leurs droits telles que la violence domestique et les abus sexuels.

« Dans le contexte actuel où les droits des femmes sont remis en question dans toutes les régions du monde, nous devons continuer à dénoncer les discours et actions qui entravent la mise en place de normes relatives aux droits de l’homme, en particulier celles relatives à l’égalité homme-femme. Sans une égalité des droits au sein de la famille, l’égalité entre les sexes ne sera jamais atteinte », ont conclu les experts.

*Les experts : Groupe de travail des Nations Unies sur la discrimination contre les femmes en droit et dans la pratique ; Karima Bennoune : Rapporteuse spéciale dans le domaine des droits culturels, Ahmad Shaheed : Rapporteur spécial sur la liberté de religion ou de conviction, Vitit Muntarbhorn : Expert indépendant sur l’orientation sexuelle et l’identité de genre et Dubravka Šimonović : Rapporteuse spéciale chargé de la question de la violence contre les femmes, ses causes et conséquences.

Vous vous préoccupez du monde dans lequel nous vivons ? Alors LEVEZ VOUS pour défendre les droits de quelqu’un aujourd’hui #Standup4humanrights et visitez la page web : http://www.standup4humanrights.org/fr/

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...