Vendredi, 20 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Patrimoine en danger : sauvegarde d’urgence du patrimoine culturel syrien

Heritage under attack UNESCO photo

28 juin 2017 – La Syrie dispose d’un patrimoine culturel incroyablement riche qui a énormément souffert depuis mars 2011 en étant la cible de destructions et de pillages toujours plus nombreux.  

Un an après la conférence "La culture est menacée : protégeons notre patrimoine pour la paix", le Bureau de liaison de l’UNESCO à Bruxelles a organisé mardi 27 juin 2017 l’événement "Patrimoine en danger : les actions de l’UNESCO en Syrie" afin de présenter les résultats d’un projet de l’UNESCO dédié à la protection du patrimoine culturel syrien. Des intervenants de l’UNESCO et de l’Union européenne ont successivement pris la parole dans le cadre de la campagne #Unispourlepatrimoine lancée par le Directeur général de l’UNESCO en 2015.

Dans son discours d’ouverture, le Directeur adjoint du Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO, Lazare Eloundou Assomo, a insisté sur l’importance du partenariat entre l’UNESCO, l’Union européenne et le Gouvernement de Flandres dans la sensibilisation à la valeur du patrimoine culturel mais également dans la mise en place d’actions concrètes pour protéger et reconstruire celui-ci lorsqu’il a été endommagé. « Toucher à notre patrimoine culturel, le détruire, c’est comme détruire nos poumons, et sans poumons, nous ne pouvons vivre », a-t-il alerté.

Le lien fort entre le patrimoine culturel et l’humanité a également été souligné par la députée européenne et auteure du rapport "Vers une stratégie de l’UE dans le domaine des relations culturelles internationales", Sylvia Costa. « Lorsqu’un symbole de notre patrimoine culturel est détruit, c’est l’humanité entière qui est affectée », a-t-elle déclaré, ajoutant que « la culture est le 4ème pilier du développement durable », les trois premiers étant l’environnement, le social et l’économie.

cristina menegazzi unesco unite4heritage

Au cours de sa présentation, la chef de projet de l’UNESCO pour la Syrie, Cristina Menegazzi, a expliqué comment l’UNESCO entend protéger le patrimoine culturel syrien pour empêcher sa perte grandissante et irrémédiable. Elle a ainsi souligné les nombreuses initiatives entreprises par l’organisation telles que le conseil technique, les missions d’expertise mais aussi les activités de sensibilisation à l’importance du patrimoine culturel et de la lutte contre le trafic illicite. Cristina a également insisté sur la préservation du patrimoine culturel immatériel en raison de sa place au cœur de l’identité du peuple syrien et de l’économie du pays ainsi que de sa valeur pour l’humanité entière. La musique traditionnelle est « un signe de dignité pour le peuple syrien » a-t-elle ainsi déclaré. La chef de projet de l’UNESCO pour la Syrie a enfin rappelé que, en dehors de la Syrie, l’UNESCO était très active dans d’autres pays de la région tels que l’Irak, la Lybie, le Yémen, l’Egypte et l’Afghanistan.

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

74ème session de l'Assemblée générale

L’ONU, l’UE et les Schtroumpfs nettoient
la plage d’Ostende

1 Mobile • 1 Minute • 1 Film
15e édition du Mobile Film Festival
Envoyez vos films avant le 16 octobre 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations