Dimanche, 17 Novembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Violence sexuelle : l’arme silencieuse de la guerre

Rape

19 juin 2017 – Les violences sexuelles sont une tactique de guerre qui cause de sévères dégâts, aussi bien psychologiques que physiques sur les victimes, ainsi que bien souvent l’exclusion de ce qu’elles appelaient autrefois leur maison. En 2015, l'Assemblée générale a proclamé le 19 juin Journée internationale pour l'élimination de la violence sexuelle en temps de conflit afin de sensibiliser à la nécessité d’y mettre un terme, de manifester de la solidarité envers les victimes et de rendre hommage à celles et ceux qui luttent en première ligne pour éliminer ces crimes.

Le terme « violences sexuelles en période de guerre » se réfère à un éventail large de crime haineux, du viol à l’esclavage sexuel, ainsi qu’à la prostitution, la grossesse, l’avortement, la stérilisation et le mariage forcé et tout autre forme de violence sexuelle d’une gravité comparable contre des femmes, des hommes, des filles ou des garçons qui sont touchés directement ou indirectement par les conflits. Il est impossible de connaître le chiffre exact des victimes de violences sexuelles. Les experts supposent que pour un cas rapporté, 20 restent sous silence.

« Nous avons fui pour Djouba après que les combats ont commencé à Bantio. A 20h, étions à la maison quand un homme est entré et s’est caché sous la table. Il m’a attrapée et je ne savais pas qui il était. Il m’a trainée et m’a forcée à me taire. Je voulais crier mais je ne pouvais pas. Il a commencé à se déshabiller. Je lui ai dit « Qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce que c’est ? » On m'a répondu que cet homme était un soldat classé une étoile. J’étais sans défense, et lorsque vous êtes sans défense et que vous ne pouvez que vous taire, il n’y a rien à faire » raconte une jeune Soudanaise du Sud agée de 14 ans à l’UNICEF.

Au Soudan du Sud, les histoires comme celle-ci sont légion. Un quart seulement des violences sexuelles faites aux enfants sont rapportées.

Dans une situation de conflit, les violences sexuelles sont souvent utilisées comme une arme contre les groupes opposants, et reflètent les lignes de failles de conflits ou de crises. Ces violences terrorisent les populations qui n’ont d’autres choix que d’obtempérer.

Le rapport du Secrétaire général sur les violences sexuelles liées aux conflits montre que la violence sexuelle est devenue un élément clé de l’idéologie et un acte des groupes extrémistes comme l’EI (Daesh) ou Boko Haram, qui ont spécifiquement pris pour cible les femmes et les jeunes filles. La violence sexuelle a également été utilisée contre les hommes et les jeunes garçons, et ce même durant les interrogatoires et détentions.

« La violence sexuelle est un crime déchirant. Les victimes souffrent très souvent d’importants traumatismes. Ceux qui commettent ces horribles crimes échappent souvent aux mains de la justice. Au même moment, leurs victimes sont forcées de vivre quotidiennement avec la peur d’être violées, rejetées par leurs familles et leurs communautés. Encore pire, les enfants nés de viols sont souvent victimes d’exclusion et souffrent de discrimination et de traumatismes. Les grossesses, maladies sexuellement transmissibles sont communes et les survivants se trouvent souvent doublement victimisés. » explique Amina Mohammed, Secrétaire générale adjointe des Nations Unies, à l’occasion d’un débat au Conseil de sécurité sur le sujet en mai 2017.

Afin de construire un environnement de paix et de réconciliation, la justice doit être rendue et les victimes doivent en être témoins. « Nous assistons à plus de procès, et des officiers de l’armée ont été mis en examen pour crimes sexuels » a ajouté Amina Mohammed dans une déclaration. « Peu à peu, nous voyons que la justice commence à être rendue et l’impunité, érodée.»

Suivez les discussions sur les réseaux sociaux via le mot-dièse #EndRapeinWar

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

75ème anniversaire de l’ONU

UN75 UN emblem blue tagline F cropped

Journée des Nations Unies à Paris

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

news32x32 DblueNominations