Mercredi, 24 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Journée mondiale des tortues: 5 questions pour Pierre-Yves Cousteau

sea turtle day cousteau 0

16 juin 2016. A l'occasion de la Journée mondiale des tortues, Pierre-Yves Cousteau, le plus jeune fils du célèbre Commandant, qui comme lui dédie sa vie aux océans et à leur protection, a répondu aux questions d'ONU-Environnement.

1. M. Pierre-Yves Cousteau, je souhaite tout d'abord vous demander ceci : quel est votre lien personnel avec les océans et l'environnement marin. Pouvez-vous nous dire pourquoi vous êtes si passionné ?

Je suis tombé amoureux de l'océan la première fois que ses vagues ont effleuré mes pieds. L'océan m'a instantanément captivé par sa nature sauvage, sa puissance et sa douceur. Le grand unificateur, l'océan court des rivières aux mers, des nuages ​​aux sources, et à travers chacun de nous. Sous sa surface, j'ai trouvé un bonheur léger et un vaste monde inconnu plein de mystères et de créatures étonnantes. Qu'y a-t-il à ne pas aimer de l'océan ?

2. Pourriez-vous nous en dire plus sur ce qui se passe pour les tortues marines dans le monde (trois des sept espèces existantes de tortues marines sont gravement menacées) ?

Nous avons gravement nuit aux populations de tortues marines dans le monde entier depuis des siècles. Chaque sac en plastique jetable, paille, tasse ou couvert que nous utilisons se retrouve directement dans la mer et les animaux marins tels que les tortues marines les confondent pour des aliments. Le développement côtier global a pulvérisé leurs sites de nidification. Les pêches ciblées et les prises accidentelles ajoutent un autre niveau de menace... alors que le transport maritime provoque des collisions. La diversité de ces menaces rend très difficile la gestion et la conservation des tortues marines.

Les tortues marines jouent un rôle important dans l'océan. Ce sont des ingénieures des écosystèmes, elles contribuent en effet à façonner l'environnement autour d'elles grâce à leur comportement alimentaire. Elles assurent l'équilibre en maintenant le nombres de méduses et de larves de poissons à des niveaux viables et modifient le milieu marin benthique en se nourrissant d'herbiers marins et d'éponges. Et bien sûr, elles sont incroyablement belles et gracieuces.

3. Qu'est-ce qu'il faut pour protéger les tortues marines? Vous pouvez partager avec nous une nouvelle positive sur certaines communautés qui ont été engagées dans sa protection ?

Nous avons besoin de grands sanctuaires marins, qui protègent les différentes étapes du cycle de vie des tortues et incluent donc des plages de nidification. Les écloseries peuvent aider à augmenter la survie des juvéniles. Et bien sûr, nous avons besoin de plus de contribution de la science ! Plus nous comprenons les migrations, le cycle de vie, la physiologie et le comportement de ces animaux, mieux nous pouvons les protéger efficacement. Des travaux de conservation. Il nous en faut simplement davantage.

4. En tant qu'ambassadeur de la campagne de Wild for Life pour les tortues marines, qu'est-ce que nous pouvons faire pour protéger ces espèces merveilleuses ?

Grâce à mon organisation Cousteau Divers et à mes réseaux personnels sur les réseaux sociaux, je développe constamment des connaissances sur ces créatures magnifiques et bien d'autres encore. En tant qu'ambassadeur de Wild for Life, je m'engage à continuer à rejeter systématiquement le plastique à usage unique et à lutter pour la création de sanctuaires marins dans le monde entier.

5. Comment est-ce que chacun de nous peut-il changer les choses et contribuer à leur protection ?

Chacun d'entre nous peut avoir un impact énorme pour contribuer à protéger les tortues marines, principalement en arrêtant d'utiliser des plastiques à usage dans notre vie de tous les jours. Refusez leur utilisation, ainsi que tous les produits issus des tortues (coquilles, oeufs, etc. - souvent transformés en bijoux). Dites au barman que vous ne voulez pas deux pailles dans votre boisson et dites-lui pourquoi. Chacun d'entre nous peut avoir un impact unique, mais afin de maximiser cet impact, nous devons être clairs et ouverts sur les raisons pour lesquelles nous faisons ces choix de consommation. Nous devons créer une culture qui respecte l'environnement et que les entreprises suivront, stimuleront l'innovation et découplent la croissance économique des externalités environnementales négatives. Vous ne savez pas à quel point votre voix et vos actions sont efficaces, jusqu'à ce que vous essayiez. Il est maintenant temps de se rassembler et d'élever nos voix pour ces créatures gracieuses et pour le vaste océan qui est leur maison.

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...