Mercredi, 24 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Retrait américain de l’Accord de Paris : « une immense déception »

ONU environnement

2 juin 2017 – La décision annoncée jeudi par le président américain, Donald Trump, de sortir de l’Accord de Paris sur les changements climatiques est « une immense déception » a estimé le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres.

Par la voix de son porte-parole, Stéphane Dujarric, le Secrétaire général s’est dit « persuadé que les villes, les États et les entreprises aux États-Unis - ainsi que d'autres pays - continueront à démontrer leur vision et leur leadership en travaillant pour une croissance économique à faible intensité de carbone et résiliente qui créera des emplois de qualité et des marchés pour la prospérité du 21ème siècle ».

Plusieurs villes et Etats américains ainsi que de grandes entreprises ont déjà fait savoir qu’ils continueraient leurs efforts pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre.

« L'Accord de Paris a été adopté par toutes les nations du monde en 2015 parce qu'elles reconnaissent les immenses dégâts causés par le changement climatique et l'énorme opportunité que représente l'action climatique. Il offre un cadre d'action significatif et flexible pour tous les pays», a ajouté Stéphane Dujarric, citant le Secrétaire général.

« La transformation envisagée dans l'Accord de Paris est déjà en cours » et « il est crucial que les États-Unis demeurent un chef de file en matière d'environnement », a-t-il ajouté.

Make Our Planet Great Again

Le président français, Emmanuel Macron, dans une allocution prononcée en français et en anglais (une première à l’Elysée) a estimé que la décision américaine était « une erreur pour les intérêts de son peuple et une faute pour l'avenir ». « Make our planet great again », (Rendez sa grandeur à la planète), a-t-il lancé, paraphrasant le slogan de campagne du président Trump, « Make America great again ».

De son côté, le directeur exécutif d’ONU Environnement, Erik Solheim, a estimé dans un communiqué que le retrait des États-Unis de l’Accord de Paris  «  ne permet en aucun cas de mettre fin à cet effort imparable ».

« La Chine, l'Inde, l'Union européenne et d'autres États ou groupe d'États ont déjà fait preuve d’un leadership fort. 190 nations manifestent une forte détermination à travailler ensemble pour protéger cette génération et les générations futures.

Une opportunité sans précédent

« L’action en faveur du climat n’est pas un fardeau, c’est une opportunité sans précédent », a souligné M. Solheim, rappellant que « la transition vers les énergies renouvelables crée plus d'emplois, mieux rémunérés et de meilleure qualité. Diminuer notre dépendance à l'égard des combustibles fossiles permettra de construire des économies plus ouvertes et plus solides. Cela permettra de sauver des millions de vies et de réduire les énormes coûts de santé liés à la pollution.

Le ecrétariat de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) a dit « regretter l’annonce du président des États-Unis » et s’est dit « prêt à engager un dialogue avec le gouvernement des États-Unis quant aux implications de cette annonce ».

Plus d’information :

Fiche d’information de la Bibliothèque d’UNRIC sur le changement climatique

http://www.unric.org/html/english/library/backgrounders/climatechange_french.pdf

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...