Mercredi, 17 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Investir dans la paix autour du monde, la mission MINUSMA au Mali

MINUSMA mission à Mali_M Deconinck salue les casques blues

24 mai 2017 – Lundi 29 mai 2017, nous célébrerons la Journée internationale des casques bleus de l’ONU. Cette année, le thème choisi est « Investir dans la paix autour du monde. » Chaque année, des milliers de femmes et d’hommes sont en effet déployés dans le monde entier sous les couleurs du drapeau des Nations Unies dans le cadre de missions de maintien de la paix. Intéressons-nous à l’une de ces missions, la MINUSMA.

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a été créée par le Conseil de Sécurité des Nations Unies par sa résolution 2100 du 25 avril 2013. La MINUSMA a trois objectifs majeurs dont le premier est d’implémenter des accords de paix dans le pays. Il s’agit ensuite de créer une situation sécuritaire suffisante pour pouvoir relancer le programme d’installation de la gouvernance malienne, redéployer l’autorité malienne et ses forces de sécurité sur l’ensemble du territoire ainsi que mettre en place des activités liées au développement. Enfin, la mission entend protéger les populations et le personnel des Nations Unies.

Le 11 avril 2017, le général de division belge Jean-Paul Deconinck a été nommé Commandant de la force (militaire) de la MINUSMA. Ce dernier a tenu à souligner l’intérêt pour la Belgique de participer à une telle opération : « C’est avant tout important au niveau du cadre sécuritaire. Il est essentiel pour l’Europe, y compris la Belgique, de contribuer à différentes missions de type sécuritaire dans le Sahel et au Mali en particulier afin d’éviter que les problèmes sécuritaires n’embrasent l’ensemble de la région du Sahel et ne provoquent différents effets tangibles en Europe. A côté de cela, la Belgique a de nombreux projets de développement en cours ou qui seront bientôt lancés dans la région et en particulier au niveau du Sahel. »

MINUSMA mission in Mali Deconinck

Un des maîtres mots de la mission MINUSMA est la coopération. Jean-Paul Deconinck et ses troupes agissent en effet de concert avec de nombreuses autres organisations : « Sur le terrain, ma mission comporte un volet coopération avec les différents acteurs de sécurité sur le théâtre malien tel que les forces armées maliennes elles-mêmes, la Mission de formation de l'Union Européenne au Mali (EUTM) pour la partie formation de l’armée malienne, ainsi que l’opération Barkhane ». La MINUSMA sera également dans les prochains mois amenée à travailler avec le concept opérationnel créé par les cinq pays du Sahel dont le Mali, aussi appelé G5 Sahel. Ces différents partenaires interviennent dans des domaines qui ne sont pas inclus dans le mandat actuel de la MINUSMA tels que la formation ou la lutte contre le terrorisme.

Étant donné qu’une mission est composée de casques bleus de différents pays participants, la coopération est également de mise au sein des troupes que dirige Deconinck. Cela passe premièrement par l’apprentissage d’une culture commune transcendant les diverses nationalités. « Chacun ici a une culture militaire commune. On parle de méthodes utilisées pour le combat, de la manière dont on se comporte lors de situations difficiles, d’esprit de discipline, etc. Il est cependant important d’avoir une bonne connaissance de la culture de l’autre en dehors de l’aspect militaire. » La maîtrise de Deconinck de l’anglais, du français et du néerlandais est un véritable atout face à la diversité des nationalités présentes au sein de ses troupes. Le français lui sert ainsi à entrer en contact avec les contingents francophones et l’anglais lui permet de commander l’ensemble des troupes. Chaque soldat est pleinement conscient des risques de la mission. Depuis le début de la MINUSMA, plus de soixante soldats ont perdu la vie. Ce qui interpelle au plus haut point Jean-Paul Deconinck, même si les risques font partie intégrante du métier de militaire, risques qu’il tente de réduire au maximum, le risque zéro n’existant pas.

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...