Samedi, 21 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Energies renouvelables : investissements en baisse mais capacité mondiale en hausse

énergies renouvelables ONU Mars 2017

6 avril 2017 – La baisse du coût des énergies renouvelable, moins 10% pour le solaire et l’éolien entre 2015 et 2016, a permis d’augmenter les capacités avec des investissements moindres, indique un rapport publié aujourd’hui par ONU Environnement.

En 2016, les investissements mondiaux dans les énergies renouvelables ont diminué de 23% pour une augmentation de la capacité de production supérieure à l’année précédente. Cela est dû en grande partie au prix de l’énergie solaire et de l’énergie éolienne qui a baissé de 10%.

Pour 241,6 milliards de dollars investit en 2016, la capacité de production d’énergie propre a augmenté de 138,5 gigawatt, contre 127,5 l’an dernier pour un investissement supérieur. La nouvelle capacité de production générée est comparable à celle des 16 plus grandes installations de production d’énergie du monde réunies.

Au niveau mondial, la part des énergies renouvelables a augmenté de 11,3 %, évitant ainsi l’émission de 1,7 gigatonne de CO2.

 « Les technologies propres toujours moins chères offrent une réelle opportunité pour les investisseurs d’obtenir « plus pour moins » a déclaré le responsable d’ONU Environnement Erik Solheim. « C’est exactement ce genre de situation, où se rejoignent besoins des personnes et exigence de profits, qui mènera la transition vers un monde meilleur pour tous. »

Cependant, si le bilan général reste positif quant à la part des énergies renouvelables dans la production mondiale, l’ONU Environnement note que « bien qu’une grande partie de la baisse des financements soit due à une réduction des coûts technologiques, le rapport évoque un ralentissement en Chine, au Japon et sur certains marchés émergents ».

L’investissement dans les énergies renouvelables dans les pays en développement a diminué de 30 % en 2016, tandis qu’il baissait de 14 % dans les pays développés. La Chine a vu ses investissements reculer de 32 % rompant avec une tendance haussière depuis 11 ans.

 « L’investissement global a certes reculé, mais ceci ne devrait être qu’un écart, » a déclaré Michael Liebreich, Président du Conseil Consultatif de Bloomberg New Energy Finance (BNEF), organisme co-auteur du rapport.

 « Nous voyons toujours d’incroyables progrès tandis que les émissions de gaz à effet de serre montrent des signes de plafonnement grâce aux résultats du travail des dernières années. Imaginez ce que nous pouvons faire avec plus d’investissement ! », a-t-il ajouté.

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Journée internationale de la paix
21 septembre 2019

L’ONU, l’UE et les Schtroumpfs nettoient
la plage d’Ostende

74ème session de l'Assemblée générale

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations