Dimanche, 25 Août 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Les victimes de la guerre en Syrie ont besoin de plus de soutien (Secrétaire général des Nations Unies)

UNSG Antonio Guterres et HRVP Federica Mogherini at SyriaConf2017 | © Photo: Sabrina Bellosi, EEAS

5 avril 2017 - Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a appelé la communauté internationale à augmenter de façon significative son soutien aux victimes du conflit syrien et aux millions de réfugiés accueillis dans les pays voisins.

A ce jour, moins de 10% des fonds nécessaires à la protection et l’assistance humanitaire dans la région ont été collectés. Les besoins sont estimés à 4,63 milliards de dollars.

Lors de la conférence qui s’est ouverte le 4 avril à Bruxelles sur le futur de la Syrie et de la région, le Secrétaire général de l’ONU a appelé également les parties au conflit à prendre la mesure de l’immense tragédie de cette guerre sur le peuple syrien.

Organisée par l’Union européenne, cette conférence de deux jours est co-présidée par les Nations Unies, l’Allemagne, le Koweït, la Norvège, le Qatar et le Royaume-Uni

Les participants essaient de trouver plus de soutien pour les Syriens, dans leur pays et les pays voisins, ainsi qu’une solution politique durable au conflit, notamment à travers les pourparlers inter-syriens sous l’égide des Nations Unies.

UN SG in front of the press 05 04 17

« Cette conférence doit être un moment de vérité, le moment où la communauté internationale prendra la décision d’augmenter son aide aux victimes du conflit syrien et aux pays voisins qui offrent un repli sécurisé à des millions de réfugiés », a indiqué M. Guterres.

Plus de 5 millions de réfugiés syriens vivent en Egypte, en Irak, en Jordanie, au Liban et en Turquie. D’autres ont entrepris un dangereux voyage vers l’Europe, durant lequel beaucoup ont perdu la vie.

A l’intérieur de la Syrie, 13,5 millions de personnes ont besoin d’une aide d’urgence et ces besoins sont loin d’être satisfaits. Quatre personnes sur cinq vivent dans la pauvreté, la moitié dans l’extrême pauvreté, où une école sur trois est fermée et où 1,75 millions d’enfants sont privés d’éducation.

“A l’extérieur de la Syrie, l’assistance humanitaire pour les réfugiés vivant dans les pays voisins est nettement insuffisante”, a-t-il ajouté.  “Nous devons réhabiliter un régime de protection internationale intégrée pour les réfugiés qui apporte un soutien solide aux syriens et aux autres. Nous devons partager la responsabilité de l’accueil des réfugiés syriens de façon plus équitable ».

Le Secrétaire général a également dénoncé les « attaques contre les civils et l’usage d’armes interdites par les conventions internationales, notamment le gaz sarin ou le chlore », rappelant que les Nations Unies ont toujours insisté sur la nécessité d’établir les responsabilités » de ces attaques. 

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Des petits gestes pour faire progresser
le développement durable

La semaine passée à l'ONU
27 juillet au 2 août 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • ​​​​​​​​​Jan Beagle, de la Nouvelle-Zélande, nommée Conseillère spéciale à la mise en œuvre des décisions du Conseil des chefs de secrétariat (5 août 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Melissa Fleming, des Etats-Unis, Secrétaire générale adjointe à la communication globale (1 août 2019)

  • Christian Saunders, du Royaume-Uni, nommé Commissaire général adjoint par intérim de l’UNRWA (1 août 2019)


    Liste complète...