Samedi, 21 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Réfugiés syriens : à peine 9% des besoins couverts

Syria Brussels Conference 2017 EU UN

4 avril 2017 – A ce jour, à peine 9% des fonds nécessaires à l’assistance et la protection des réfugiés syriens ont été reçus par les Nations Unies et leurs partenaires, indiquent deux agences de l’ONU dans un communiqué conjoint.

A l’ouverture de la « Conférence de Bruxelles sur le soutien pour l'avenir de la Syrie et de la région », le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) - au nom des 240 partenaires internationaux et nationaux ainsi que des gouvernements des pays hôtes de la région – se sont dits extrêmement préoccupés par le niveau actuel de financement très bas pour l’aide à des millions de réfugiés syriens et aux communautés qui les accueillent.

4,63 milliards de dollars seraient nécessaires pour l’année 2017 selon une estimation afin d’être en mesure de pouvoir continuer à protéger et assister ces derniers. A l’heure actuelle, seulement 433 millions ont été reçus, soit à peine 9% du montant nécessaire.

Il y a actuellement plus de 5 millions de réfugiés syriens qui vivent en Egypte, Irak, Jordanie, Liban et en Turquie. A ce chiffre il faut ajouter le nombre également très élevé de personnes qui ont tenté le voyage périlleux pour l’Europe.

« Sans fonds supplémentaires, ce seront tous les domaines d’assistance qui seront entravés cette année. L’assistance financière et alimentaire serait réduite de moitié d’ici à juin, mettant en péril la stabilité et la sécurité dans la région » ont expliqué le HCR et le PNUD dans leur déclaration.

« La situation devient désespérée » selon Philippo Grandi, Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés. « Nous pouvons déjà voir des enfants dans l’impossibilité d’aller à l’école, des familles sans abri qui ne peuvent même pas se procurer les produits de première nécessité. »

« C’est la même histoire partout dans la région – L’eau et les infrastructures sanitaires, les marchés du travail et de l’immobilier complétement saturés et sous pression » explique Helen Clark, administratrice du PNUD.

« Nous reconnaissons et apprécions les donations faites jusqu’ici, mais la triste vérité est que cela ne suffit pas. » a-t-elle ajouté.

La conférence de Bruxelles sur l’avenir de la Syrie et de la région a lieu les 4 et 5 avril. Le conflit syrien reste le défi humanitaire le plus préoccupant du monde, avec 13,5 millions d’hommes, de femmes et d’enfants ayant besoin d’une aide immédiate.

 

Plus d’informations :

 

https://un4.me/2mWOdVQ (fiche d’information de la Bibliothèque d’UNRIC sur la Syrie)

http://www.consilium.europa.eu/fr/meetings/international-summit/2017/04/05/ (Site du Conseil européen)

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Journée internationale de la paix
21 septembre 2019

L’ONU, l’UE et les Schtroumpfs nettoient
la plage d’Ostende

74ème session de l'Assemblée générale

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations