Vendredi, 20 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

« La vérité est au ciel » : un film-enquête passionnant sur la disparition d’une jeune Italienne

IMG 1536

30 mars 2017 - Mafia, sexe, drogue, argent sale et banque du Vatican. Ce sont les ingrédients d’un parfait polar, qui ne serait qu’un bon film, s’il n’était pas aussi une histoire vraie, l’histoire d’une adolescente enlevée en 1983 et dont le corps n’a jamais été retrouvé.

« La vérité est au ciel » est un film de Roberto Faenza, réalisateur italien, présenté mardi 28 mars en avant-première en France à la cinémathèque de Paris. Plus de 300 personnes ont assisté à ce CINE ONU, organisé par l’Institut culturel Italien de Paris.

Il raconte l’histoire d’Emanuela Orlandi, fille d’un employé de la Préfecture pontificale, disparue le 22 juin 1983, alors qu’elle rejoignait son domicile, au Vatican. Depuis sa sortie de l’école de musique, en fin d’après-midi, plus personne n’a eu de ses nouvelles. Deux mois après sa disparition, le Pape Jean Paul II appelait, depuis son balcon, les ravisseurs à faire preuve d’humanité.

Pendant des années, la justice a enquêté ainsi que plusieurs journalistes. Mais cette affaire reste l’une des plus obscures de l’histoire criminelle de l’Italie.

En 2012, la justice, faute de preuve, a classé le dossier. Roberto Faenza a repris minutieusement toute l’enquête qui montre les liens ambigus entre certains membres du Vatican, la mafia, et le monde politique italien.

Le frère d’Emanuela, Pietro, présent lors de cette avant-première, se bat, avec sa famille depuis des années pour savoir ce qui est arrivé à sa sœur. « Tant qu’il n’y a pas de preuve de sa mort, nous avons le devoir de la chercher », a-t-il dit, lors du débat animé par Paolo Modugno, enseignant de civilisation italienne à Science-Po. Il avait à ses côtés Giancarlo Capaldo, procureur adjoint de Rome, qui s’était opposé au classement de l’enquête.

L’équipe du film a choisi d’organiser cette projection dans le cadre de la journée internationale des Nations Unies pour le droit à la vérité en ce qui concerne les violations flagrantes des droits de l’homme et pour la dignité des victimes. Pietro Orlandi se bat toujours pour que la vérité soit connue et a lancé lors de cette soirée une pétition pour demander la réouverture de l’enquête.

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Journée internationale de la paix
21 septembre 2019

L’ONU, l’UE et les Schtroumpfs nettoient
la plage d’Ostende

74ème session de l'Assemblée générale

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations