Dimanche, 21 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Ciné-ONU : le voyage de Bogdan - se souvenir pour que l’histoire ne se répète pas

HOLOCAUSTE ONU 2017

27 janvier 2017 – Le dernier pogrom contre des juifs européens s’est déroulé dans la ville de Kielce en Pologne et a coûté la vie à plus de 40 personnes. Bogdan Bialek, le personnage principal du documentaire réalisé par Michael Jaskulsky et Lawrence Loewinger confronte les habitants de la commune à leur passé en revenant sur ces événements terribles. Bogdan, polonais et catholique, se fixe pour mission de parvenir à guérir une blessure historique. Il se lance dans un périple visant à réconcilier les Polonais et les Juifs après un massacre qui a eu lieu il y a bientôt 70 ans.

Le film, qui raconte cette histoire méconnue, « Le voyage de Bogdan » a été diffusé mercredi au Cinéma Galeries de Bruxelles dans le cadre d’un Ciné ONU, organisé en partenariat avec la Mission de l’Etat d’Israël auprès de l’Union européenne et de l’OTAN et le Bureau de liaison des Nations Unies pour la paix et la sécurité (UNLOPS). Cette projection suivie d’un débat a eu lieu à la veille de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’holocauste, qui a lieu chaque année le 27 janvier.

Au centre des débats, l’importance de se souvenir pour éviter que l’histoire se répète. Deborah Seward, directrice de l’UNRIC. Daniel Schwammenthal, directeur du bureau de l’Union européenne pour le comité des juifs américains a su exprimer avec les justes mots à quel point il est difficile de débattre sur ce genre de questions. Le génocide, la réconciliation sont des sujets qu’il faut prendre avec des pincettes tant les sentiments qu’ils évoquent sont singuliers et appartiennent à chacun. Rory Keane, directeur du Bureau de liaison des Nations Unies pour la paix et la sécurité (UNLOPS) a insisté sur le fait que « les histoires et les souvenirs sont des éléments cruciaux ».  « Bien que ces conversations soient émotionnellement intenses, il est important que les sociétés leur accordent la place qu’elles méritent », a-t-il ajouté.

Rory Keane a rappelé également l’importance des archives, et de l’éducation (et particulièrement dans les écoles primaires et secondaires), qui sont des éléments clés pour nous permettre de « ne pas oublier».  « Nous avons tous la responsabilité de protéger les mémoires. Si nous faisons de cela notre ligne directrice, alors les dialogues pourront avancer », a conclu le directeur de l’UNLOPS.

En la mémoire des victimes de l’holocauste, le Secrétaire général des Nations Unies a fait une déclaration disponible ici.

Vous pouvez également trouver les photos de l’évènement sur notre Flickr !

Pour plus d'informations : 

Journée de la mémoire de l'Holocauste : l'ONU s'inquiète du retour de l'intolérance

Fiche d’information de la Bibliothèque UNRIC sur le génocide 

Message du Secrétaire général

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...