Samedi, 20 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Sortir de l’exclusion pour participer à l’action contre la pauvreté

Photo pour article pauvreté modif

17 octobre 2016 - Aujourd'hui c'est l’occasion de faire entendre les préoccupations des plus démunis et leur volonté à utiliser leur expertise pour contribuer à l'éradication de la pauvreté : la participation des pauvres eux-mêmes a été au centre de la célébration de cette journée depuis ses débuts.

Le thème de cette année - choisis en consultation avec la société civile et les organisations non-gouvernementales - souligne à quel point il est important de reconnaître et de traiter l'humiliation et l'exclusion endurées par de nombreuses personnes vivant dans la pauvreté.

En France, environ un ménage sur sept, dont 3 millions d’enfants, vivent sous le seuil de pauvreté[i]. Ce seuil, qui varie selon la composition des familles, correspond à un revenu entre 800 et 1000 euros par mois pour une personne seule. Des dizaines de milliers de personnes sont sans logement et des milliers d’autres vivent dans les logements impropres à l’habitation.         

Dans l’Union européenne, en 2014, 122 millions de personnes, 24,4% de la population, étaient menacées de pauvreté ou d’exclusion sociale, selon Eurostat.

Tout comme 193 pays membres des Nations Unies, la France a adhéré en septembre 2015 à l’Agenda 2030 et soutient la mise en œuvre des 17 objectifs de développement durable. Le premier de ces objectifs est l’éradication totale de la pauvreté.

Plus de 2,5 millions de Français sont allocataires du revenu de solidarité active (RSA) mais selon le rapport français de mise en œuvre des ODD la moitié des personnes qui pourraient y avoir droit ne recourent pas aux aides sociales par manque d’informations ou peur de la discrimination.

Les objectifs de développement durable sont universels et ne visent pas seulement à réduire la pauvreté et les inégalités entre pays, mais aussi à l’intérieur de chacun des pays.

La pauvreté ne se mesure pas seulement à l’indigence des revenus

Dans le monde, 836 millions de personnes vivent dans l’extrême pauvreté et une personne sur 5 dans les régions en développement vit avec moins de 1,25 dollars par jour. Pourtant, grâce notamment aux efforts mis en œuvre pour parvenir aux objectifs du Millénaire pour le développement (OMD, 2000-2015) la proportion de personnes vivant dans l’extrême pauvreté a diminué de moitié entre 1990 et 2010, passant de 36% à 18%.

« La pauvreté ne se mesure pas simplement à l’indigence d’un revenu. Elle se manifeste par un accès insuffisant à la santé, à l’éducation et à d’autres services essentiels et, trop souvent, par le déni ou la violation d’autres droits fondamentaux », a indiqué le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, à l’occasion de cette journée internationale.



[i] Ce seuil, qui varie selon la composition des familles, correspond à un revenu entre 800 et 1000 euros par mois pour une personne seule. Pour comprendre comment se mesure la pauvreté, document de l’INSEE

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...