Dimanche, 21 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Chaque minute compte.

arton2064

30 août 2016 – Ils viennent à tout temps de la journée ou de la nuit, souvent dans dans de simples vêtements, parfois en uniforme et toujours en portant des armes. Sans fournir de raisons ni donner de mandat d'arrêt et fréquemment sans dire qui ils sont ou quelle autorité ils exercent, ils enlèvent un ou plusieurs membres de la famille vers une voiture, en ayant recours à la violence si nécessaire. Si ce récit ressemble à un cauchemars orwellien, c'est aussi la réalité de milliers d'individus. Le 30 août a été crée pour leur rendre hommage et marque la Journée internationale des victimes de disparition forcée.

2 ED nforced disppearances

Ahmed Rilwan Abdulla est porté disparu depuis le 8 août 2014. Il a été vu pour la dernière fois sur CCTV au terminal de ferries Hulhumalé des Maldives. Photo: FlickR/DyingRegime

Les disparitions forcées ont souvent servi de stratégie pour faire régner la terreur dans la société.

Les victimes sont fréquemment torturées, conscientes que leur famille n'ont pas de nouvelles, et craignant constamment pour leur vie. Est-il finalement plus difficile de rester optimiste d'être retrouvé ou vaut-il mieux perdre espoir ? Les blessures physiques et psychologiques déshumanisantes persistent, si la mort ne les emporte pas.

Le sentiment d’insécurité résultant de cette pratique ne se limite pas à la personne disparue, mais touche aussi ses proches et toute la société. Parfois les enfants disparaissent, d'autres perdent leurs parents. Les proches des victimes sont sujets à un stress important, ne sachant pas ou sont leurs proches disparus et s'ils reviendront, ce qui les empêche de s'adapter à leur absence. De plus, bien souvent le disparu est celui qui rapportait un salaire à la maison donc la famille doit se battre pour survivre (la législation nationale ne permet pas le versement d'une compensation ou de toute autre aide en l'absence d'un certificat de décès). La dégradation des situations économiques de familles entières et leur marginalisation sociale affectent les communautés.

3 ED nforced disappearances

Solo, Indonésie. 2007; M. et Mme Fatah, parents de Leonardus Gilang Nugroho, disparu. Photo: FlickR/Henri Ismail

Les sérieuses difficultés économiques qui accompagnent la disparition sont plus souvent portées par des femmes qui sont les premières à se battre lors d'une disparition d'un membre de la famille. De ce fait, elle peuvent être victimes d'intimidation, de persécution et de représailles. Lorsque les femmes sont elles-mêmes directement victimes de disparition, elles sont alors particulièrement vulnérables aux violences sexuelles et toute autre forme de violence.

Les disparitions forcées ne sont pas réservées à une partie du monde et continuent d'être utilisées par certains états. Des actes semblables à des disparitions forcées sont menés par des acteurs non-étatiques tels que des extrémistes armés et des groupes terroristes.

L'utilisation de disparitions forcées est totalement illégal sous tous types de circonstances que ce soit en cas de guerre, d'instabilité politique interne ou toute autre urgence publique, selon la Convention internationale pour la protection de toutes personnes contre les disparitions forcées. Comme attaque systématique dirigé vers la population civile, « une disparition forcée » est qualifiée de crime contre l'humanité et par conséquent, n'est pas sujet à limitations. Cela confère aux familles des victimes le droit de demander réparations ainsi que la vérité concernant la disparition de leurs proches.

Le comité sur les disparitions forcées et le GTDFI ont exprimé leurs inquiétudes sur des déclarations d'intimidation et de représailles contre des victimes de disparitions forcées et ceux qui rapportent leurs cas. : Il n'y a pas de limite de temps pour une disparition forcée, même courte. Chaque minute compte quand une personne n'est plus protégée par la loi. Et quand une personne disparaît, chaque minute d'angoisse pour les membres de la famille dans l'attente de nouvelles de cette personne est une trop longue minute.

4 Enforced disappearances

Photo: ONU

A propos des mécanismes d'aides internationaux, les deux mécanismes d'aide des Nations Unies sont le comité sur les disparitions forcées et le groupe de travail sur les disparition forcées ou involontaires (GTDFI). Ils reçoivent des demandes pour rendre des actions d'urgence pour une petite proportion des personnes affectées.

Des visites de pays permet au GTDFI un rapport de premier plan sur la situation des disparitions forcées, ainsi que des facteurs législatifs et institutionnels qui contribuent à ces pratiques. Les visites sont prises seulement sur invitation du gouvernement. Cependant, le GTDFI peut demander une invitation. De nombreux pays doivent encore ratifier la convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées car beaucoup reste à faire pour sa mise en œuvre.

5 Enforced disappearances

Image: ONU, pour plus de détails : http://www.ohchr.org/Documents/HRBodies/CED/OHCHR_Map_CPED.pdf (EN)

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...