Dimanche, 15 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Pour une "réponse accélérée" dans la lutte contre le SIDA

686335 ki moon

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon (3ème en partant de la droite) lors de la conférence de presse d’ouverture de la 21ème Conférence internationale sur le sida à Durban, en Afrique du Sud. Photo : ONU / Rick Bajornas

19 juillet 2016 - A l'ouverture de la 21ème Conférence internationale sur le sida à Durban, en Afrique du Sud, le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé lundi à ce que ce rassemblement marque le début d'une « réponse accélérée » pour améliorer l'accès aux soins des personnes vivant avec le VIH, mettre fin aux discrimination dont elles sont victimes et venir définitivement à bout de cette épidémie.

Au cours des 15 dernières années, les programmes concertées pour prévenir la transmission mère-enfant (PTME) ont permis d’éviter 1,6 million de nouvelles infections chez les enfants, dans le monde, et la mise à disposition de traitements anti-rétroviraux a permis de sauver 8,8 millions de vies (personnes de tous âges).

Mais pour l’UNICEF, en dépit des progrès remarquables accomplis dans la lutte contre la pandémie de sida, beaucoup d’efforts restent à faire pour protéger les enfants et les adolescents de l’infection, de la maladie et de la mort. Le nombre de décès liés au sida chez les adolescents de 15 à 19 ans a plus que doublé depuis 2000. Globalement en 2015, on comptait en moyenne 29 nouvelles infections par heure dans ce groupe d’âge

Pho Cho, un orphelin du SIDA pris en charge par l'UNICEF. Source : UNICEF

« Après toutes les vies sauvées grâce à la prévention, aux traitements et aux soins ; après toutes les batailles gagnées contre les préjugés et l’ignorance à propos de la maladie ; après toutes les grandes étapes atteintes, le sida est toujours la seconde cause de décès des 10-19 ans dans le monde – et la première en Afrique, » a déclaré Anthony Lake, directeur général de l’UNICEF.

M. Ban a souligné que 20 millions de personnes atteintes de la maladie n'ont toujours pas accès à un traitement. « Aujourd'hui, certains pays sont parvenus à éliminer la transmission du VIH de la mère à l'enfant ; mais beaucoup d'enfants vivant avec le VIH manquent toujours de traitement », a-t-il relevé.

Ainsi le chef de l’ONU a par ailleurs appelé à protéger et promouvoir davantage les droits des personnes vivant avec le VIH, des hommes homosexuels et des hommes ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes, des personnes transgenres, des travailleurs du sexe, des consommateurs de drogues en intraveineuse et des prisonniers.

« Quand nous y parviendrons, nous pourrons mettre fin à la stigmatisation et à la discrimination, prévenir la propagation du VIH et sauver des vies », a-t-il déclaré.

index

Suivez les conférences de Durban en ligne et engagez vous pour lutter contre le SIDA !

Sources :

Conférence internationale du SIDA 2016

UNICEF

Centre d'actualités de l'ONU

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

74ème session de l'Assemblée générale

1 Mobile • 1 Minute • 1 Film
15e édition du Mobile Film Festival
Envoyez vos films avant le 16 octobre 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations