Jeudi, 19 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Discours du Secrétaire général de l’ONU pour commémorer le #ICJ70

ban icj70

Le Secrétaire général, Ban Ki-moon

--

Discours de la séance commémorative pour le 70e anniversaire de la Cour internationale de Justice

La Haye, 20 avril 2016

 

 

Vos Majestés,

Votre Excellence M. Bert Koenders, Ministre des Affaires Étrangères,

Honorable M. Ronny Abraham, Président de la Cour internationale de Justice,

Honorable M. Abdulqawi Ahmed Yusuf, Vice-Président de la Cour,

Et honorable juges de la CIJ,

Honorable M. Philippe Couvreur, Greffier de la Cour,

Honorable membres de la Cour internationale de Justice,

Excellences,

Invités distingués,

Mesdames et Messieurs,

 

 

C’est pour moi un grand honneur d’ouvrir cette célébration du 70e anniversaire de la Cour internationale de Justice.

Lors de ces sept dernières années, l’Organisation des Nations Unies a vu augmenter le nombre de ses membres ainsi que l’étendue de ses activités.

Mais tout ce que nous faisons est toujours défini par notre serment à la Charte de sauver les générations futures du fléau de la guerre and d’établir les conditions auxquelles la justice et le respect de la loi internationale pourront être maintenus.

Respecter l’état de droit – dans et parmi nos nations – est l’une des fondations du progrès dans virtuellement tous les aspects de notre travail.

C’est une ligne essentielle du nouvel Agenda 2030 pour le développement durable.

Depuis sa création, la Cour internationale de Justice, en tant qu’organe judiciaire principal des Nations Unies, a apporté une contribution essentielle à l’état de droit.

Elle est intervenue avec efficacité là où les mesures diplomatiques et politiques avaient échoué.

Elle a aidé des pays à résoudre leurs litiges au travers de moyens pacifiques.

Et elle a compilé un solide record de verdicts efficaces et impartiaux, construisant ainsi une confiance globale en le travail de la Cour et foi en le pouvoir de la loi.

Aujourd’hui, la liste des procès en attente de la Cour est plus que longue.

Les États-membres se tournent vers la Cour pour certaines de leurs affaires les plus complexes.

La Cour est également en train de moderniser ses méthodes de travail.

Les jugements sont rendus plus rapidement, résultant en une confiance accrue des parties.

Les Juges ont démontré leur expertise à de nombreuses reprises dans des domaines techniquement difficiles et politiquement sensibles, y compris en matière de disputes maritimes et territoriales.

Je me félicite de ces avancées et salue les honorables juges et le personnel de la Cour pour leur diligence et leur engagement.

 Chaque jugement individuel de cette Cour profite aux États concernés, en résolvant les litiges spécifiques à certains problèmes et stabilisant leurs relations mutuelles.

De plus, la jurisprudence collective de la Cour a énormément contribué à la loi publique internationale.

Ceci profite à une communauté de nations plus large et, en définitive, au bien-être et à la protection des gens que nous servons.

Beaucoup de juges, avocats et étudiants du monde entier étudient vos jugements.

Je fus l’un d’entre eux, en tant qu’étudiant et aussi en tant que fonctionnaire durant ma carrière.

Je fus l’un des admirateurs de votre sagesse et votre jugement de problèmes juridiques complexes.

Je salue tous les États qui ont résolu leurs disputes pacifiquement devant cette Cour.

Et j’appelle tous les États qui n’ont pas encore accepté la juridiction de la Cour à le faire.

De la même manière, je les appelle à se conformer promptement à ses verdicts.

Résoudre des disputes pacifiquement et en adéquation avec la loi internationale n’a jamais été en enjeu aussi important.

Le conflit est la méthode la plus efficace de faire dérailler le développement inné à l’humanité.

Il est essentiel que les États réaffirment leur engagement à la Charte pour résoudre leurs disputes au travers de moyens pacifiques.

Si l’on choisit le chemin de la paix, si les États font confiance aux juges de cette auguste institution pour résoudre leurs différends, cela encouragera la stabilité and profitera à une plus large communauté internationale.

Les Membres fondateurs des Nations Unies ont agi avec vision et clairvoyance en établissant la Cour internationale de Justice.

Son existence et son travail restent toujours aussi pertinents pour la communauté internationale.

Aujourd’hui, mesdames et messieurs, nous reconnaissons les accomplissements de la Cour, et espéronsvoirun futur fait de paix, de stabilité et de justice pour tous. Encore bravo.

Merci beaucoup.

 

 

 

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

74ème session de l'Assemblée générale

L’ONU, l’UE et les Schtroumpfs nettoient
la plage d’Ostende

1 Mobile • 1 Minute • 1 Film
15e édition du Mobile Film Festival
Envoyez vos films avant le 16 octobre 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations