Mercredi, 17 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Objectif atteint pour la Conférence des donateurs

b

5 février 2016 – Jeudi dernier, la conférence des donateurs à Londres a permis de récolter plus de 10 milliards de dollars en l’espace d’une journée à peine : une somme d’argent jamais égalée par le passé pour faire face à une crise humanitaire.

Les discussions portaient sur l'aide à apporter aux quelques 13,5 millions de personnes en situation de vulnérabilité ou déplacées internes, ainsi qu'aux 4,2 millions de Syriens qui ont fui pour se réfugier dans des pays voisins comme la Jordanie ou le Liban. Une lueur d’espoir, donc, pour toutes les victimes du conflit.

La conférence a été décrite comme une conférence « historique » et a permis d’atteindre des objectifs clés tels que l’engagement de dirigeants du monde entier pour l’accès à l’éducation pour tous les réfugiés ou la garantie d’un accès aux marchés du travail des pays voisins pour les Syriens qui fuient la guerre.

La session matinale s’est ouverte avec un panel sur l’éducation. Justine Greening (Royaume-Uni) a prononcé un discours sur la campagne #NoLostGeneration, qui vise à assurer une éducation à des millions d’enfants et à tout mettre en œuvre pour que les enfants syriens ne soient pas une « génération perdue ». « Ce sont les écoles et l’éducation qui permettront de reconstruire la Syrie » a par ailleurs déclaré la militante pour le droit à l’éducation Malala Yousafzai.

syrie1

Une jeune Syrienne a ensuite prononcé un discours passionné sur le besoin de « faire respecter le droit humanitaire, de mettre un terme au conflit et de tenir les coupables pour responsables ».

« Nous avons avant tout besoin d’éducation », a-t-elle déclaré, avant d’insister sur le besoin d’impliquer les femmes et les groupes de la société civile dans le processus. Elle a également mis l’accent sur l’implication des professeurs syriens dans les efforts humanitaires. « Ne parlez pas de nous, s’il vous plait, parlez plutôt avec nous », a-t-elle ajouté, soulignant ainsi l’absence des Syriens dans la conférence (ils étaient trois au total).

Dans sa conclusion, le Secrétaire général Ban Ki-moon a remercié les gouvernements de Jordanie, du Liban et de Turquie d’avoir « opté pour la solidarité plutôt que pour la peur ».

« La solution n’est pas militaire » a-t-il déclaré, « seul un dialogue politique inclusif pourra sauver le peuple syrien des souffrances indicibles qu’il endure ».

Le premier ministre David Cameron a encouragé les dirigeants du monde à contribuer le plus possible : « nous devons tous gérer des budgets difficiles. Mais j’espère que nous garderons tous à l’esprit nos enfants et petits-enfants, qui nous demanderont sans doute : tu as fait quoi ? »

 


Sources :

Le site de la conférence

Photos : DFID Georgina Coupe / Crown Copyright

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...