Mercredi, 20 Novembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

COP21 Visite de la « maison » Shamengo, plateforme de l’innovation verte et sociale

IMG 2591

3 décembre 2015 - De la moquette en filets de pêche usagés, un salon en carton, un réfrigirateur sans électricité, des sacs poubelles à base de fleurs de chardons, des robes d’été en tiges de lotus, des tenues de soirée en toile de parapente, des pleurotes qui poussent dans le marc de café, des imprimantes 3D qui fonctionnent à la poudre de coquilles d’huitre.. Cet inventaire insolite n’est pas un imagier du futur mais « la maison » que Shamengo  a construit à l’occasion de la COP21 dans l’espace Générations climat, ouvert depuis mardi au grand public sur le site du Bourget.

Une cinquantaine de « pionniers » ont réunis leur savoir-faire pour montrer qu’il est possible de construire des habitations durables, belles et fonctionnelles. « Shamengo, c’est de l’intelligence collaborative, un partage de bonne pratique, une plateforme dévolue à l’innovation verte et sociale », explique Catherine Berthillier, à l’origine du projet.

Depuis des années, cette journaliste parcourt le monde à la rencontre d’architectes, de créateurs, d’inventeurs, d’ingénieurs qui partagent le même souci, vivre mieux, ensemble, en préservant les ressources et la planète. Elle a réuni ces « pionniers » autour de Shamengo pour qu’ils échangent leurs connaissances, s’inspirent les uns les autres et travaillent ensemble. Aujourd’hui ils sont plus de 5000 répartis sur les cinq continents.

« A Milan, plus d’un million de personne utilisent maintenant des sacs fabriqués à base de fleurs de chardon, ils servent pour les courses, puis pour les poubelles et sont entièrement biodégradables. A Kibera au Kenya, un « pionnier » a développé des cultures potagères dans des sacs de jute, qui permettent de planter dans de petits espaces, en utilisant moins d’eau.  Au Cambodge, un autre réalise des masques décoratifs et des tableaux avec du papier journal. En mettant en commun les innovations des pionniers on peut non seulement construire une villa mais la fournir en énergie renouvelable, la meubler, la décorer », explique-t-elle.

 Sur différents thèmes, du bien être à la nourriture en passant par les transports ou l’économie de partage, ce réseau permet des échanges mais aussi à des collectes de fonds pour soutenir des projets qu’il s’agisse de recycler des vêtements en bioéthanol, de filtrer l’eau à l’énergie solaire ou, avec le docteur Denis Mukwege, de permettre aux femmes congolaises victimes de violences sexuelles d’accéder à des soins.

Shamengo est ouvert aux individus mais aussi aux collectivités, au secteur privé ou aux institutions. « Pour faire connaître encore davantage ses initiatives et les partager avec d’autres acteurs du monde entier, la Ville de Paris va rejoindre la plateforme web Shamengo », a annoncé le 3 décembre, Célia Blauel, adjointe à la Mairie. Paris doit ainsi devenir la première ville du monde membre de Shamengo.

Pour en savoir plus http://www.shamengo.com

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

75ème anniversaire de l’ONU

UN75 UN emblem blue tagline F cropped

Journée des Nations Unies à Paris

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

news32x32 DblueNominations