Dimanche, 15 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Madagascar : Elyx profite de la paix et de la tranquillité

21156679574 b6ffef8d8d b
28  septembre 2015 - Elyx est arrivé aujourd'hui à Magagascar, la quatrième plus grande île du monde. Il est ravi de voir que les Nations Unies y ont une importante présence.Une équipe du programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) l'attend à Mahitsy, un village rural à une heure de la capitale Antananarivo. Il est prévu d’aller faire un tour de l’île pour montrer à notre ambassadeur virtuel le travail des équipes du PNUD.
 Elyx s’arrête d’abord à un bureau de l’état civil. Avec le support du PNUD, Madagascar a pu informatiser la procédure d’enregistrement à l’état civil et la rendre plus rapide. Avant, la procédure pouvait prendre jusque à 2 jours, maintenant les citoyens peuvent obtenir leur document en moins de 30 minutes.
Sur le chemin, il rencontre des villageois qui lui apprennent comment faire pousser des haricots. Ils utilisent des techniques promues par des experts locaux qui sont formés et soutenus par le PNUD. Grace à cela, l’ensemble des systèmes de culture ce sont améliorés. 
 
Les villageois rappellent aussi à Elyx l’importance du zébu dans la culture rurale de Madagascar. Les zébus sont une part importante de la culture du riz, ils parcourent les champs et piétinent le sol. Le zébu est aussi un animal sacré pour les malgaches qui le sacrifie, l’échange ou le mange pour les anniversaires, circoncisions, fiançailles, mariages ou enterrement.
Enfin, les paysans apprennent à Elyx un tas de choses sur le compost et son utilisation en tant qu’engrais. Le PNUD a aidé les villageois de Mahitsy à fabriquer eux-mêmes leur engrais à base de feuilles mortes et d’excréments du bétail.
 
Elyx rencontre la famille de Mahefa Rakotondramanana à Mahitsy. La famille a pu améliorer son niveau de vie après avoir participé à un programme du PNUD sur la transformation des déchets en compost. En appliquant les acquis de cette formation, la famille de Mahefa a pu investir une partie de son épargne dans l’élevage de la volaille. 
 
Elyx voyage à Moramanga, une des cités historiques de Madagascar. C’est dans cette ville que le soulèvement des malgaches contre le régime colonial français a débuté en 1947.
Il participe à un atelier sur la gestion des conflits, et sur et l’importance de la cohésion sociale au sein de la population pour éviter de nouveaux conflits.
Elyx a aussi pris du temps pour aller voir le fameux « Wagon Moramanga », symbole tragique de la cruauté de la colonisation et des massacres de Moramanga.
 
Le dernier arrêt d’Elyx est à Farafangana, il y visite un club pour la jeunesse. Les enfants apprennent à Elyx des chants traditionnels malgache, et Elyx passe le reste de la journée à les chanter à plein poumon. 
 
Demain notre ambassadeur digital des Nations Unies va visiter la Guinée et continuer son voyage de 70 jours pour célébrer les 70 ans des Nations Unies !  

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

74ème session de l'Assemblée générale

1 Mobile • 1 Minute • 1 Film
15e édition du Mobile Film Festival
Envoyez vos films avant le 16 octobre 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations