Vendredi, 20 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Népal : l’ONU se mobilise pour sauver des vies

PNUD Népal (c) Laxmi Prasad Ngakhusi

27 avril 2015 – Face au séisme meurtrier d'une magnitude de 7,8 qui a frappé le Népal samedi, les agences humanitaires des Nations Unies se mobilisent afin de porter assistance aux victimes de cette catastrophe. « Nous n'avons pas de temps à perdre concernant les opérations de recherche et de sauvetage », a déclaré Valerie Amos, la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d'urgence.

Environ 8 millions de personnes ont un besoin urgent d’assistance et 1,4 millions d’aide alimentaire, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA). Jusqu’à présent, le gouvernement déplore la mort de 3 351 personnes et a enregistré près de 7000 blessés. Ces chiffres sont malheureusement amenés à s’accroître avec l’arrivée des équipes de secours dans les régions isolées.

UNICEF

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a mis en place un plan d'urgence visant à aider les enfants et leurs familles, mobilisant du matériel de secours, y compris des comprimés purificateurs d'eau, trousses d'hygiène, bâches et nourriture. L'agence travaille également avec le gouvernement népalais pour tenter de répondre aux besoins immédiats des enfants, en termes de santé, nutrition, éducation et protection. Ils seraient près de trois millions à avoir été affectés par la catastrophe.

HCR

Également présent sur le terrain, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) achemine des milliers de bâches en plastique et de lampes à énergie solaire aux personnes sans-abri et dépourvues d'éclairage. Présent dans le pays depuis les années 1960, le HCR réitère son engagement auprès du Népal, qui a accueilli des milliers de réfugiés au fil des années.

PAM

De son côté, le Programme alimentaire mondial (PAM) a commencé ses opérations d’urgence, apportant un soutien logistique pour l’ensemble de la communauté humanitaire : installations de stockage, transport des denrées alimentaires et d'articles de secours de première nécessité. Les équipes d’urgence travaillent dans le hub de secours à l’aéroport international de la capitale et installent courant, outils de communications, espaces de stockage, et des bureaux.

UIT

L'Union internationale des télécommunications (UIT) a déployé des équipements de télécommunication d'urgence au Népal, dont 35 téléphones mobiles satellitaires et 10 terminaux par satellite du réseau mondial à large bande, ainsi que des panneaux solaires et des ordinateurs portables pour soutenir la coordination des secours.

PNUD

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) appuie le Gouvernement en recueillant et évaluant des informations sur les besoins immédiats. Le PNUD apporte par ailleurs son appui à l’enlèvement des décombres et au renforcement des capacités des institutions locales en matière de recherche et de sauvetage ainsi que de relèvement rapide.

OMS

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a pour sa part distribué quatre kits d’urgence. Chaque kit comprend médicaments, fournitures et équipements médicaux pour couvrir les besoins de 10.000 personnes pendant trois mois. L’organisation a également levé 175.000 dollars de fonds visant à répondre aux besoins les plus urgents en matière de santé.

UNESCO

Enfin, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) est prête à accompagner le Népal dans ses efforts de reconstruction. L’Organisation enverra sur le terrain une mission internationale d’experts afin d’évaluer de manière approfondie les dégâts subis afin de conseiller et appuyer les autorités et communautés locales concernant la protection et la conservation de leur patrimoine culturel.

« Le Népal a mentionné la question de l'imminence d'un séisme de grande ampleur le mois dernier à la Conférence mondiale sur la prévention des catastrophes naturelles organisée à Sendai au Japon », a expliqué la Responsable du Bureau des Nations Unies pour la prévention des catastrophes, Margareta Wahlström, soulignant que la phase de reconstruction serait l'occasion pour le pays de renforcer sa résilience aux catastrophes. « Les séismes sont les plus meurtrières de toutes les catastrophes et cette tragédie souligne l'importance de mettre en œuvre les directives d'occupation des sols et les codes de construction établis dans le Cadre de Sendai », a-t-elle insisté.

Contribuez vous aussi à l'élan de solidarité internationale :

Fonds d'urgence pour les enfants (UNICEF)

Donnez des vivres (PAM)

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

Journée internationale de la paix
21 septembre 2019

L’ONU, l’UE et les Schtroumpfs nettoient
la plage d’Ostende

74ème session de l'Assemblée générale

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations