Lundi, 18 Novembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

« L’Union européenne ne peut plus fermer les yeux »

medrescue2

20 avril 2015 – Après le nouveau drame en méditerranée qui a coûté la vie à quelque 800 personnes, le secrétaire général des Nations Unies a appelé l’Union européenne à améliorer les recherches et les opérations de secours en mer, ainsi qu’à accélérer les efforts pour accueillir les migrants.

« Une tragédie se déroule en Méditerranée, et si l’Union européenne et le monde continuent à fermer les yeux, ils seront jugés très sévèrement, comme ils avaient été jugés dans le passé lorsqu’ils avaient ignoré les génocides, et que rien n’avait été entrepris », a prévenu Joseph Muscat, Premier ministre maltais.

« il s’agit de rappels d’urgence de la nécessité critique de recherches et de sauvetages en Méditerranée », a indiqué le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki moon. Il a encouragé l’Union européenne et chaque pays qui la compose à « accélérer les efforts déjà entrepris pour aborder de façon globale la situation désespérée de ceux qui cherchent refuge à l’intérieur de leurs frontières ».

« Avec un nombre record de peuples fuyant la guerre et les persécutions, de plus en plus de gens essaient d’atteindre l’Europe par bateaux, et davantage de vies sont perdues. Au moins 3 500 personnes ont péri en 2014 et si les chiffres d’aujourd’hui sont confirmés, ils porteront le nombre de décès depuis le début de 2015 à 1 600. Cela fait de la Méditerranée la route maritime la plus meurtrière jamais empruntée par les demandeurs d’asile et les migrants », a-t-il déclaré.

Le Premier ministre italien, Matteo Ranzi, a répondu, affirmant que le trafic de migrants est un « fléau pour notre continent, l’esclavage du 21ème siècle ». Federica Mogherini, responsable de la politique étrangère de l’Union européenne, a annoncé que « nous avons déjà assez dit ‘plus jamais’».

« La réponse internationale doit être complète et collective. Ces voyages sont périlleux et comportent énormément de risques tels que la discrimination, la violence et l’exploitation, et ils ont d’urgence besoin de notre protection dans ces heures de grande détresse », a ajouté Ban Ki-moon.

Le Secrétaire général reconnait l’impact violent que l’arrivée d’un si grand nombre de migrants a sur l’Italie, et est reconnaissant envers le gouvernement italien pour ses efforts. Le Secrétaire général appelle la communauté internationale à faire preuve de solidarité et de partage des contraintes face à cette crise.

Les chefs d’États et de gouvernement de l’Union européenne se retrouveront jeudi à Bruxelles, à l’initiative du président du Conseil européen, Donald Tusk, pour trouver des solutions à l’afflux des migrants sur les côtes italiennes.

Pour en savoir plus

L'Agence des Nations Unies pour les réfugiés

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

75ème anniversaire de l’ONU

UN75 UN emblem blue tagline F cropped

Journée des Nations Unies à Paris

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

news32x32 DblueNominations