Dimanche, 15 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

La valeur de la vérité et de la dignité

Ils nous manquent_(c)Sofia

24 mars 2015 - Partout dans le monde, les droits de l’homme sont gravement violés. De même au Mexique, où 43 étudiants ont disparu depuis maintenant une demi-année déjà. Le Comité des Nations unies sur les disparitions forcées ne veut pas que l’affaire soit oubliée.

Aujourd’hui nous célébrons la Journée internationale pour le droit à la vérité en ce qui concerne les violations flagrantes des droits de l'homme et pour la dignité des victimes. Le titre est long mais il en révèle toute l’importance.

Tout d’abord, la date du 24 mars n’est pas anodine, rappelant en effet l’assassinat de l'archevêque Oscar Arnulfo Romero, du Salvador. Cette année, cela fait 35 ans jour pour jour qu’il a payé de sa vie son combat contre la violence et en faveur des droits de l’homme dans son pays.

L’archevêque, voix des pauvres du Salvador, fut assassiné à la suite d’un sermon controversé le 23 mars 1980. Il s’était adressé aux soldats responsables du coup d’État en ces mots : « Au nom de Dieu, au nom du peuple qui souffre et dont les prières se font plus désespérées jour après jour, je vous implore, je vous supplie : cessez la répression. » Le lendemain, le 24 mars, il fut réduit à jamais au silence par un tireur d’élite en pleine messe.

Depuis lors, Oscar Romero est considéré comme un martyr, et jusqu’à ce jour, son assassin n’a pas été retrouvé, justice n’a donc pas encore été faite.

Justice_(c)Steve Rhodes

Plus récemment, l’Amérique latine a connu des violations extrêmes des droits humains. Au Mexique, plus précisément à Ayotzinapa, dans le pauvre état du Guerrero, 43 étudiants ont disparus depuis le 26 septembre. Ils sont à présent officiellement déclarés morts, mais les parents n’acceptent pas ce verdict.

Deux parents se sont d’ailleurs rendu à Genève où ils ont été entendus par le Comité sur les disparitions forcées. Les Nations Unies exigent que le gouvernement mexicain prenne des mesures pour que la vérité soit établie.

Demain, cela fera exactement six mois que les 43 étudiants n’ont plus donné signe de vie. Voilà une raison suffisante pour consacrer une attention particulière cette année à la Journée internationale pour la vérité et la dignité.

Le droit de savoir PNUD/Arshak Khudaverdyan

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

74ème session de l'Assemblée générale

1 Mobile • 1 Minute • 1 Film
15e édition du Mobile Film Festival
Envoyez vos films avant le 16 octobre 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations