Dimanche, 17 Novembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Ebola : priorité à l’éradication et à la reconstruction

ebolaresponse

3 mars 2015, Bruxelles - L’Union européenne et les Nations Unies ont réitéré leur engagement à poursuivre leurs efforts pour éradiquer totalement l’épidémie d’Ebola et arriver à « Zéro cas » ; ainsi qu’à soutenir le relèvement et la reconstruction des trois pays directement affectés par l’épidémie.

Pendant une journée, les présidents de Guinée, Alpha Condé, du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf et de Sierra Leone, Ernest Bay Koroma ont participé à une conférence de haut niveau organisée conjointement à Bruxelles par l’Union européenne et les Nations Unies.

« Je rends hommage aux dirigeants, aux communautés et aux peuples de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone, qui avec le soutien des partenaires régionaux et internationaux sont parvenus à inverser la courbe de l’épidémie d’Ebola. Sans leurs efforts, nous ne serions pas en mesure de parler aujourd’hui de relèvement », a indiqué Helen Clark, administratrice du Programme des Nations Unies pour le Développement, qui s’exprimait au nom du système des Nations Unies.

Zéro cas

Tous les participants à cette conférence ont insisté sur les succès enregistrés dans la lutte contre Ebola et sur la nécessité de ne pas relâcher les efforts tant que l’épidémie ne serait pas totalement endiguée. « Il ne peut y avoir d’autosatisfaction tant que nous n’aurons pas atteint le seuil de « zéro cas », a expliqué Mme Clark. « La route vers cet objectif est chaotique », a-t-elle souligné.

Pour parvenir à « zéro cas », il faut identifier toutes les personnes affectées, tracer leur contact, mobiliser les communautés. Cette mobilisation requiert à la fois du personnel spécialisé supplémentaire ainsi que des fonds, comme l’avait indiqué Le Dr David Nabarro, Envoyé spécial du Secrétaire général de l’ONU en charge d’Ebola la veille de la conférence.

« Il faut éviter la ‘fatigue ‘, celles des gouvernements, qui se sont mobilisés pendant des mois, des populations, qui ont envie de retrouver une vie normale, et celle des donateurs », a-t-il ajouté.

Les présidents africains ont souligné de leur côté la nécessité de mettre en place un plan régional de relèvement et de reconstruction. « Nous système de santé, d’éducation, nos économies, ont été très affectées par cette crise. Nous avons besoin d’un plan Marshal. Nous sommes comme après une guerre », a déclaré le président Guinéen Alpha Condé.

Un engagement solide et sur le long terme

« L’engagement et la solidarité de l’Union Européenne sont solides, tangibles et de long terme », a dit Christos Stylianides, Commissaire européen en charge de l’aide humanitaire et de la gestion des crises. L’UE s’est déjà engagée à hauteur de 12 milliards d’Euros à soutenir les pays affectés.

« Il est crucial que l’intensité de la réponse soit maintenue et que les moyens humains et financiers continuent d’être mobilisés pour soutenir le relèvement de ces pays et renforcer la préparation et la prévention », a souligné Helen Clark.

L’épidémie d’Ebola ne connait pas de frontière et « ne sera pas terminée tant qu’elle ne sera pas éradiquée partout », souligne le communiqué de presse conjoint de l’ONU et de l’UE.

Retrouvez ici les discours d’Helen Clark lors de la conférence (en)

« Comment arriver à Zero cas, les explications du Dr Nabarro » (en)

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

75ème anniversaire de l’ONU

UN75 UN emblem blue tagline F cropped

Journée des Nations Unies à Paris

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

news32x32 DblueNominations