Lundi, 21 Octobre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Le monde a besoin d’une bombe verte et durable

Dr Yumkella

19 février 2015- Si toutes les parties prenantes de la COP21, c’est-à-dire en réalité chaque personne sur terre, montrent autant de passion et d’engagement que Dr. Kandeh Yumkella afin de créer un monde durable, le Sommet sur le climat prévu en décembre aura alors l’effet d’une bombe. Et pour une fois, il s’agit réellement d’une bombe que le monde a besoin.

« Quatre personnes sur cinq dans des pays les moins avancés n’ont pas l’électricité. C’est inacceptable. » C’est avec ces paroles que le Représentant spécial des Nations Unies pour l’Énergie durable pour tous a ouvert la conférence qui s’est tenue cette semaine. Il a jeté la lumière sur l’inséparable trio énergie – développement – climat, à grand renforts de termes percutants et clairs : « Sans accès à l’énergie, nous ne pourrons jamais atteindre l’objectif d’un développement durable » a-t-il ainsi rappelé.

Paradoxalement, l’énergie semble être une ressource tellement évidente que le besoin de trouver des alternatives durables n’avait pas été inclus dans les Objectifs du Millénaire pour le Développement. Une omission désormais rectifiée à travers les Objectifs de développement durable, le Programme de développement pour l’après-2015.

Quels sont les objectifs principaux de « Énergie durable pour tous » ?

Selon Yumkella, le but n’est pas de savoir comment nous pouvons sauver les populations pauvres, la question cruciale est plutôt de savoir comment nous allons éliminer la pauvreté et amener la prospérité et ce, tout en construisant un monde durable. « Pour atteindre cet objectif, » poursuit-il, « nous avons besoin d’un changement radical dans notre mode de consommation et de production ».

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-Moon, avait lui aussi abondé dans ce sens en déclarant : « L’énergie renouvelable est le fil d’or qui relie la croissance économique, le renforcement de l’équité sociale et un climat et un environnement qui permettent au monde de s’épanouir ».

PPT Kandeh Yumkella
Consultez ci-dessus la présentation de Dr. Yumkella

Ainsi, un des objectifs de l’initiative l’énergie durable pour tous, est de rendre accessible cette énergie… à tous les habitants de la planète d’ici 2030. Impossible, pensez-vous ? Yumkella soutient que ce n’est pas qu’une utopie :
« Certains considèrent l’investissement dans l’énergie comme une perte, et d’autres comme une opportunité. Il est essentiel de trouver un moyen d’impliquer les partenaires privés. » Car, pour tous les acteurs, y compris les autorités et les citoyens, il est plus que temps d’agir pour un monde durable.

Votre soif de savoir n’est pas encore satisfaite ? Lisez-en plus sur le sujet :

Le site sur l’initiative « Énergie durable pour tous » (en)
Le site de l’Association pour les Nations Unies Belgique (APNU), co-organisateur de la conférence

Regardez aussi les films ci-dessous :

Le clip officiel de la COP21Le clip officiel de la COP21

Questions-réponses avec Dr. Yumkella (en)

1) Quels sont les objectifs principaux de « Énergie durable pour tous » ?
2) Pourquoi l’année 2015 est-elle si importante pour « Énergie durable pour tous » ?
3) Quels sont les défis que rencontre « Énergie durable pour tous ? »
4) Comment puis-je soutenir « Énergie durable pour tous » ?

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

Sail to the COP

Un groupe de jeunes militants pour le climat a pris la mer cette semaine depuis Amsterdam pour la COP25 au Chili.

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • ​​​​​​​​​Le Secrétaire général fait de Mamoudou Diallo, de la Guinée, son Représentant spécial adjoint au Bureau pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (14 octobre 2019)

  • Helen La Lime, des États-Unis, est nommée Représentante spéciale pour Haïti et Chef du Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH) (14 octobre 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Fatoumata Ndiaye du Sénégal à la tête du Bureau des services de contrôle interne (BSCI) (11 octobre 2019)

    Liste complète...