Jeudi, 14 Novembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Faim et obésité, deux mots pour un même mal : la malnutrition

ICN2

Plus de la moitié de la population mondiale souffre des conséquences de la malnutrition et dans les pays en voie de développement, 5 millions d’enfants meurent chaque année à cause d’un manque d’accès à une alimentation équilibrée et suffisante.

Ces chiffres choquants ont poussé l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à créer en 1992 une conférence internationale sur la nutrition.

Depuis 1992 les progrès sont stables, par exemple, la malnutrition a baissé de 21%. Pourtant, le travail est loin d’être fini ! D’ici 2050, il y aura 9,2 milliards de personnes sur terre, et l’accès à la nourriture devra augmenter de 60 % pour pouvoir tous les nourrir.
Les pays en développement en Afrique, Asie, Amérique latine et au Moyen-Orient ont la plus grande partie d’enfants rachitiques pour cause de malnutrition.

10376290 10152910147163586 1216889011868411631 n

Un pas en avant

Pour résoudre ce problème, le FAO, l’OMS et d’autres organisations internationales animent une réunion sur la deuxième Conférence internationale sur la nutrition à Rome (du 19 au 21 novembre). Tous les participants se réuniront pour évaluer les progrès fait depuis 1992, mais aussi pour élaborer de nouvelles règles qui lieront les acteurs ensemble dans un partenariat international dédié à résoudre les problèmes de nutrition du 21ème siècle.

La malnutrition, ce n’est pas seulement la faim c’est aussi la « mal bouffe » ; Selon un rapport de l’OMS, 50% de la population européenne de plus de 20 ans est en surpoids et 20% souffre de problème d’obésité.

Quelques statistiques :
- En Belgique 56,4% des adultes sont en surpoids et 14 à 15% des jeunes âgés de 11 ans.
- En France, ils sont 46% à être en surpoids ou obèses parmi les adultes 9% chez les jeunes.
- L’Afrique n’est pas épargnée, elle abrite le plus d’enfants dénutris mais aussi des obèses, essentiellement dans les villes. En Afrique du Sud, 1 femme sur 2 est obèse et 1 homme sur 3.

Ne plus se coucher le ventre vide

La conférence actuelle sur la nutrition fait partie du Défi « Faim Zéro » créé par le Secrétaire général, Ban Ki-moon. Le but du défi est que les politiciens, les organisations internationales, les ONG et la population mondiale s’engagent dans ce mouvement pour qu’aucun homme, femme ou enfant n’aille se coucher en aillant faim, ce qui est encore le cas pour une personne sur neuf.

Vous pouvez aussi devenir le porte-parole de cette cause et participer au Défi. Une des solutions élémentaires  pour réduire le faim dans le monde et l’obésité, serait de réduire le gaspillage de nourriture et promouvoir l’agriculture familiale en se focalisant sur des produits sains. En France, le Programme national de la santé (PNNS) a pour but d’améliorer les habitudes alimentaires des français et de lutter contre la malnutrition.

Plus d'information :

Deuxième conférence internationale sur la nutrition

le Défi "Faim Zéro"

FAO: nutrition maternelle et infantile

L'obésité en France

Le programme national de la santé (PNNS)

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

75ème anniversaire de l’ONU

UN75 UN emblem blue tagline F cropped

Journée des Nations Unies à Paris

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

news32x32 DblueNominations