Mardi, 23 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Cessons la stigmatisation des migrants

Noborder Network Flickr migration

28 octobre 2014 - Depuis 2000, plus de 40 000 personnes ont perdu la vie alors qu’elles cherchaient à quitter leur pays. L’Europe, où beaucoup espèrent trouver une vie meilleure, est devenue la destination la plus dangereuse pour la migration « irrégulière ». Elle a coûté la vie à plus de 3000 migrants depuis le début de cette année.

S’ils prennent de tels risques aujourd’hui, c’est parce que chez eux la situation est devenue intenable. La grande majorité fuit des zones de conflit ou des pays qui ne garantissent plus les droits de l’homme. En effet 63 % des personnes arrivées de manière irrégulière en Europe sont originaires de 3 pays : la Syrie, l’Erythrée, l’Afghanistan. Une fois arrivés à destination, leur calvaire n’est pas terminé. Soit ils sont refoulés immédiatement, soit ils risquent d’être stigmatisés ou ostracisés comme « réfugié économique ».

Le soutien de l'OIM aux migrants 

«L’immigration ne se résume pas aux termes négatifs du danger, de l’insécurité ou de la mort. Chaque migrant porte une histoire riche qui peut s’avérer positive pour la société d’accueil », explique M. Pascal Reyntjens, Chef de mission de l’OIM pour le bureau Belgique et Luxembourg .

Pascal 

Il y a un an, l’OIM a lancé une campagne mondiale sur la contribution positive des migrants afin de dissiper les idées reçues sur les personnes immigrées tout en mettant en avant une image positive et leur contribution à la société.

L’objectif principal de l’Organisation internationale pour les migrations est d’œuvrer au respect de la dignité humaine et au bien-être des migrants. Le bureau pour la Belgique et le Luxembourg collabore avec les institutions gouvernementales, européennes et internationales et la société civile afin de procurer à ces personnes une protection et une assistance, si nécessaire.

IOM What migrants bring

En d'autres termes, il sert de « point d’information » à toutes les personnes immigrées souhaitant avoir des informations que ce soit sur leur situation personnelle, le pays d’accueil ou sur leur pays d’origine. M. Reyntjens souhaite que les migrants sachent que l’OIM les soutient dans leurs démarches.

Les programmes de l'OIM

Pour les personnes dont  la demande d’asile a été rejetée, qui sont en attente d’une réponse ou en situation irrégulière en Belgique, et qui souhaitent rentrer dans leur pays mais sans moyen financier, les programmes d’assistance au retour volontaire et à la réintégration (AVRR) de l’OIM leur offrent une assistance sur mesure. En 2013, depuis la Belgique 4388 personnes ont pu bénéficier de l’Assistance au retour volontaire et 1229 personnes du soutien à la réintégration.

Plus d’information

Le rapport de l’OIM: « Fatal Journeys: Tracking Lives Lost during Migration » (en)

L’Organisation internationale pour les migrations

La campagne de l’OIM “What migrants bring”

Le programme AVRR (Assistance au Retour Volontaire et à la Réintégration)

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...