Jeudi, 14 Novembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

La tragédie humaine à Gaza

UN Photo/Evan Schneider

25 juillet 2014 - Par Kyung-wha Kang, Sous-Secrétaire générale des Nations Unies aux affaires humanitaires et Coordonnatrice adjointe des secours d’urgence.

Il y a eu des jours au cours des dernières semaines où les enfants de Gaza ont été tués par les frappes israéliennes au rythme d'une toutes les heures.

Des maisons ont été bombardées avec des gens à l’intérieur, enterrant des familles entières sous les décombres.

Les familles ont pris la décision déchirante de se séparer et de se déplacer à différents endroits - mère et fils dans une direction, père et fille dans l'autre - dans l'espoir d'améliorer les chances qu'une partie de la famille survive.

Telle est la réalité dans la bande de Gaza sous l'opération militaire israélienne « Protective Edge ». La peur et le désespoir des enfants et de leurs parents va au-delà de l'imagination. La violence a également touché les gens dans le sud d'Israël.

Tout cela doit cesser. Un cessez-le-feu durable est nécessaire pour les habitants de Gaza et d’Israël, les causes profondes du conflit doivent être réglées.

Nous avons besoin de toute urgence d’un cessez-le-feu humanitaire afin que les travailleurs humanitaires puissent approvisionner les zones où les gens ont désespérément besoin d'aide. Les travailleurs humanitaires doivent être en mesure de procéder à la recherche et au sauvetage de ceux qui sont encore en vie sous les décombres, de livrer de la nourriture, de l'eau et des soins de santé d'urgence, de sauver les blessés et effectuer la tâche macabre de récupérer les morts. Nous devons avoir accès de manière urgente aux infrastructures essentielles telles que l'eau, les égouts et l'électricité afin de les réparer.

Les pauses humanitaires sont également essentielles pour permettre aux civils de chercher un refuge plus sûr et de se réapprovisionner en fournitures de base. Des vies en dépendent.

Mais l'acheminement des secours n'est pas suffisant. Beaucoup plus doit être fait pour protéger les civils. L'expansion des hostilités dans les zones urbaines et l'utilisation d'armes explosives dans les zones peuplées est profondément préoccupante. Nous savons par expérience que ces armes causent la mort de civils, des blessures, des déplacements ainsi que dommages et destruction de l'infrastructure essentielle.

L’Organisations des Nations Unies et les ONG partenaires dirigent l'effort humanitaire dans la bande de Gaza en distribuant de la nourriture aux personnes dans des abris, en délivrant des médicaments essentiels et autres fournitures médicales aux hôpitaux et en aidant les enfants et leurs proches à faire face à la détresse psychologique. Les travailleurs humanitaires œuvrent dans des circonstances profondément difficiles mais nous pouvons faire plus si les ressources sont là.

Les organisations humanitaires ont un besoin urgent de fonds supplémentaires pour assister la population de Gaza. Nous demandons aux gouvernements, au monde des entreprises et aux individus de soutenir nos appels afin de nous permettre d’aider les personnes dans le besoin. Nous devons tous agir pour limiter cette tragédie humaine.

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

75ème anniversaire de l’ONU

UN75 UN emblem blue tagline F cropped

Journée des Nations Unies à Paris

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

news32x32 DblueNominations