Mercredi, 17 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Soudan du Sud : l’ONU appelle au cessez-le-feu

Abyei Sudan UN PhotoStuart Price

20 juillet – A la suite des combats qui ont fait rage, le Secrétaire général Ban Ki-moon et le coordinateur humanitaire de l'ONU au Soudan du Sud ont appelé les forces de l’opposition à mettre fin aux affrontements et à reprendre les pourparlers de paix.

Dans un communiqué, la Mission de l'ONU au Soudan du Sud (MINUSS) a indiqué que l'offensive sur la ville de Nasir a été menée par les forces d'opposition, composées d'un mélange de jeunes armés et de soldats déserteurs de la SPLA (l'armée nationale sud-soudanaise) loyaux à l'ancien vice-président Riek Machar.

 La Mission a qualifié cette offensive de "plus grave reprise des hostilités"  depuis l’accord de cessez-le-feu signé entre le Président et le vice-président le 23 janvier dernier à la suite de leur rencontre dans la capitale éthiopienne.

Selon le porte-parole de M. Ban Ki-moon, le Secrétaire général s’est inquiété de ce que cette escalade de violence « n’affaiblisse l’intense engagement au niveau régional et international pour une reprise des négociations politiques et d’une résolution de paix ».

Il a ainsi appelé Monsieur Machar à immédiatement cesser toutes les opérations offensives sur la localisation de Nasir et des environs, et le gouvernement du Soudan du Sud à abandonner les contre-offensives.

Dans son communiqué, Monsieur Ban a mis en garde les forces de l’opposition des « conséquences » au cas où des civils innocents ou des membres de la Mission du maintien de paix de l’ONU seraient blessés.

La Mission a « déploré » que cette attaque majeure survienne alors que des efforts intenses sont en cours par la médiation de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD) afin de convaincre les parties de reprendre les pourparlers de paix suspendus à Addis Abeba.

De plus, le chef par intérim de la MINUSS, Raisedon Zeneng a estimé « inquiétant que cette attaque ait été lancée au mépris de la présence d'une équipe d'observation et de vérification de la cessation des hostilités de l’IGAD, déployée dans la ville de Nasir le mois dernier ».

Depuis le mois de décembre 2013, la crise politique devenue un vrai conflit entre le Président Salva Kiir et l’ancien vice-président Riek Machar a chassé environ 1,5 million de personnes de leurs foyers et plus de 7 millions de personnes seront confrontées au risque d’une famine et de maladies.

Par ailleurs, environ 100 000 civils ont été déplacés et se sont réfugiés sur les bases de l’ONU, à travers le pays.

Plus d’information :

 

 

 

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...