Jeudi, 14 Novembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

La violence et la faim peuvent être arrêtées au Soudan du Sud

SMALL   South Sudan Resident Coordinator Visits Nyeel Refugee Camp UN PhotoMartine Perret

11 juillet 2014 – Le Soudan du Sud est la nation la plus jeune du monde. Après 60 ans de guerre civile, le pays a accédé à son indépendance en 2011 – il y a exactement 3 ans ce 9 juillet dernier. Un nouvel arrivant fier aux Nations Unies. Mais le pays a urgemment besoin de votre aide.

La crise politique récente a entrainé d'horribles conflits ethniques. Elle a déjà fait des milliers de victimes et plus d'un million et demi de gens ont déjà fui leur maison. A cause de ce conflit politique, une autre crise énorme s'annonce dangereusement : la faim.
 
La fuite d'un si grand nombre de personnes a laissé la terre en friche. En outre, les réfugiés sont souvent forcés de marcher des journées sans nourriture. « Certains d'entre eux sont tellement sous-alimentés, que nous ne pouvons plus rien faire pour les sauver », dit Jonathan Veitch, représentant d'UNICEF au Soudan du Sud.
 
UNICEF et le Programme alimentaire mondial collaborent à présent afin d'assister les personnes sous-alimentées dans les régions isolées. Ces organisations estiment qu'à peu près 235 000 enfants de moins de 5 ans nécessiteront un traitement urgent contre la dénutrition. Pour les cas moins urgent, ce nombre serait multiplié par trois.  
 
Pour sauver ces enfants, plus d'aide est nécessaire. Aussi bien de l'aide directe qu'une solution politique au conflit. La communauté internationale a un rôle à jouer en ce qui concerne ce dernier problème. Yves Willemot, le directeur général d'Amnesty International, affirme : « La communauté internationale doit convaincre les parties combattantes de déposer les armes. Sans un cessez-le-feu, les missions humanitaires deviennent dangereuses et difficiles, voire impossibles ». 

Or, les acteurs locaux ont aussi une grande responsabilité. Hilde F. Johnson, la Représentante spéciale sortante du Secrétaire général de l'ONU, a sévèrement condamné le SPLM, le parti au pouvoir. Elle a décidé d'ouvrir les bases ONU aux réfugiés.

 

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

75ème anniversaire de l’ONU

UN75 UN emblem blue tagline F cropped

Journée des Nations Unies à Paris

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

news32x32 DblueNominations