Mercredi, 14 Novembre 2018
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Homicide : un aperçu global des meurtres en 2012 

Smoking Gun Murder 201410 avril 2014 – D’après un rapport publié aujourd'hui par l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), en 2012, 437 000 personnes ont été assassinées dans le monde.

Une vue d’ensemble des statistiques :

Le nombre d’homicides est l'un des indicateurs les plus précis pour mesurer la violence d’une société. Le but de ce rapport 2013 est de comprendre la violence criminelle en repérant les lieux où les homicides sont commis, les cibles et les raisons de ces actes. L'impact d'un homicide va au-delà de la perte de la vie humaine, car il peut remettre en cause le sentiment de sécurité. Il représente donc un indicateur très important pour évaluer le fonctionnement de la sécurité et de la justice dans la société.

Qui sont les victimes ?

Le rapport conclut que 80 pour cent des victimes d'homicide étaient des hommes, tout comme 95 pour cent des auteurs. Toutefois, lorsque les homicides découlent d’actes de violence domestique, qui comptent pour environ 15 pour cent de l’ensemble, 70 pour cent des victimes sont alors des femmes. Alors que les femmes présentent un plus grand risque d'être tuées par des gens qu'elles connaissent, c’est l’inverse pour les hommes qui sont le plus souvent tués par des inconnus. Le taux d'homicide de sexe masculin est presque quatre fois plus élevé que celui des femmes et un meurtre sur sept commis à travers le monde est celui d’un très jeune homme. La moitié des victimes d'homicides ont moins de trente ans, en particulier en Amérique du Sud et en Amérique centrale, où le taux d’homicides est plus de quatre fois plus élevé que la moyenne mondiale.

Le taux moyen d’assassinats au niveau mondial est de 6,2 / 100.000 personnes. Dans le sud de l'Afrique et en Amérique centrale, les taux sont beaucoup plus élevés, étant respectivement de 30 et 26 / 100.000. On note que 36 pour cent des homicides commis dans le monde entier, ont lieu sur le continent américain (Nord et Sud). L’Asie de l’Est et l’Europe du Sud et de l'Ouest ont enregistré les taux les plus bas en 2012. Le pourcentage global d'homicides commis en Europe est de 5 pour cent. Pour l’Océanie, il est de 0,3 pour cent, ce qui est le taux le plus bas du monde. Enfin, le taux est en augmentation en Afrique du Nord.

Les armes à feu, un facteur de risque :

Les sociétés qui sortent d’un conflit où les armes sont faciles à obtenir, et le climat propice à la criminalité organisée, sont les plus à risque. Les armes à feu sont les armes les plus largement utilisées dans le monde pour commettre un meurtre : elles constituent les armes fatales dans 4 cas d’homicides sur 10. Le taux de condamnation mondiale pour homicides volontaires est de 43 condamnations pour 100 homicides. Toutefois, des disparités existent entre les régions, avec un taux de condamnations de 24 pour cent dans les Amériques, 48 pour cent en Asie et 81 pour cent en Europe.

Et dans le Benelux ?

Dans ce domaine les taux d’homicides dans les pays du Benelux se situent dans la moyenne des autres pays d’Europe de l’Ouest. En effet, en 2012, le taux général d’homicides en Belgique était de 1,6 pour 100 000 (ce qui correspond à 182 personnes assassinées durant l’année) dont 56 % des victimes étaient des hommes. Au Luxembourg, en 2011, « seuls » 4 hommes ont été tués. En Hollande 145 personnes (soit un taux de 0,9 sur 100 000) ont été victimes de meurtres, en 2012, dont 65% d’hommes. Depuis 2010, le Luxembourg ne compte plus de victimes d’armes à feu, alors que ce sont encore ce type d’armes qui ont tué 34% des victimes en Hollande. Enfin, comme le montre le graphique ci-dessous, dans ces trois pays le taux d’homicides est considérablement plus élevé dans la capitale que dans le reste du pays.


Taux d’homicides dans les capitales européennes en comparaison des taux dans leurs pays respectifs :Graphique taux homicide capitales Benelux 

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

news32x32 DblueNominations