Dimanche, 21 Juillet 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Combattre Ebola à coups de slogans et de mégaphones

UNICEF

11 avril 2014 - L'UNICEF, en partenariat avec les Ministères de la santé des sept états d'Afrique de l'Ouest affectés par le virus Ebola, s'est lancé dans une vaste campagne d'information. Sous forme de textos, d'émissions télévisées ou encore de démarches de portes à portes, cette campagne met en œuvre tous les moyens de communication permettant de mettre en garde les populations à risques.

 «  Le virus Ebola tue ; mais encore plus de vies sont menacées par le manque d'information ou la désinformation qui passe par les rumeurs », explique le Dr Guido Borghese,  Conseiller principal de l’UNICEF pour la survie et le développement de l'enfant pour l’Afrique de l’Ouest et l'Afrique centrale. « Amener les patients présentant des symptômes suspects aux centres de santé dès que possible augmente leurs chances de survie et empêche d'autres personnes d'être infectées. »

En collaboration avec la Croix-Rouge et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'UNICEF intensifie ses efforts pour concevoir des stratégies de communication adaptées permettant une diffusion d'information efficace sur le virus Ebola au niveau local. Cette stratégie est mise en œuvre dans les pays touchés ou présentant des risques: la Guinée, le Libéria, la Sierra Leone, la Côte d'Ivoire, le Sénégal, le Mali et la Guinée-Bissau.

Comme le rappelle le docteur Borghese « la plupart des gens dans cette partie du monde n'avaient jamais entendu parler du virus Ebola avant. C'est pourquoi, les craintes et les rumeurs infondées se répandent comme une traînée de poudre. Plus que jamais, il est crucial que les familles aient accès à l'information leur permettant de se protéger. Il s'agit d'une véritable course contre la montre ».

En plus de fournir du matériel de prévention de base, tels que du savon, du chlore et des gants aux communautés touchées en Afrique de l'Ouest, l'UNICEF mène des activités de communication numérique et inter - personnelles auprès des communautés et des travailleurs de la santé mais également dans les mosquées, les églises, les écoles, les centres de santé et les marchés pour éviter la propagation du virus. En outre, l'UNICEF fournit aux autorités sanitaires nationales et locales en Sierra Leone, en Côte d' Ivoire au Sénégal et au Mali les équipements médicaux de prévention de base. Cet équipement inclut du savon, des gants, des tentes, des kits d'hygiène ainsi que deux grandes unités d’isolement.

L'Afrique de l'Ouest fait actuellement face à la première grande épidémie de cette maladie contre laquelle il n'existe ni traitement ni vaccin. Depuis le 8 avril 2014 la maladie a déjà emporté 111 personnes en Guinée et au Libéria. Au total, 178 cas suspects, probables ou confirmés ont été signalés dans ces deux pays, ainsi que six cas suspects au Mali.

Afin de réussir à fournir les produits désinfectants, les médicaments essentiels, les fournitures de sauvetage et l'information nécessaire pour arrêter Ebola, l'UNICEF a besoin de 1,2 million de dollars pour la Guinée et près de 1,3 million de dollars pour les pays voisins, dont le Libéria, la Sierra Leone, le Sénégal, la Guinée Bissau et le Mali.

Pour avoir plus d’information consultez le communiqué de presse de l’UNICEF.

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

La semaine passée à l'ONU
8 au 12 juillet 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations

  • L​​​​​​​​​​e nouveau Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, Nicolas de Rivière, a présenté ses lettres de créance (8 juillet 2019)

  • Le Secrétaire général nomme Mirko Manzoni, de la Suisse, Envoyé personnel pour le Mozambique (8 juillet 2019)

    Liste complète...