Jeudi, 19 Septembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Conférence sur la Syrie : un espoir fragile mais réel, selon Ban

577706 ki-moon montreux22 janvier 2014 – A l'ouverture de la conférence de paix sur la Syrie à Montreux, en Suisse, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a appelé tous les participants à trouver une solution politique au conflit qui ravage le pays depuis bientôt trois ans, estimant que les défis à relever n'étaient pas insurmontables.

 

« Après près de trois ans de conflit et de souffrances en Syrie, aujourd'hui est un jour d'espoir, fragile mais réel », a dit M. Ban dans un discours. « Pour la première fois le gouvernement syrien et l'opposition syrienne, les pays de la région et la communauté internationale sont réunis pour rechercher une solution politique. »

Le Secrétaire général a appelé les délégations syriennes à s'impliquer « de manière sérieuse et constructive. » « De grands défis nous attendent mais ils ne sont pas insurmontables », a-t-il ajouté.

Ban Ki-moon a également exhorté tous les participants à la conférence « faire comprendre aux deux parties la nécessité et le caractère inévitable d'une solution politique » et à les encourager à arriver à « un règlement global basé sur le Communiqué de Genève ».

Le porte-parole du Secrétaire général a souligné que l'objectif de cette conférence de Montreux et des pourparlers qui vont suivre à Genève est « la mise en œuvre complète du Communiqué de Genève du 30 juin 2012, y compris l'établissement par consentement mutuel d'un gouvernement de transition avec les pleins pouvoirs exécutifs. »

Le Secrétaire général des Nations Unies a également appelé le gouvernement syrien et son opposition à « autoriser un accès immédiat et complet à toutes les communautés dans le besoin. »

« Tous les Syriens, et tous ceux dans la région qui sont affectés par cette crise, vous regardent vous qui êtes réunis » à Montreux pour mettre fin au conflit en Syrie, a encore dit M. Ban à l'adresse de tous les participants.

En marge de la conférence, le Secrétaire général a eu, mardi et mercredi, plusieurs rencontres bilatérales avec des participants à cette réunion. Il a aussi eu une rencontre trilatérale mardi soir avec le Ministre russe des affaires étrangères, Serguei Lavrov, et le Secrétaire d'Etat américain, John Kerry.

Mercredi, avant la conférence, le Secrétaire général a rencontré le Ministre turc des affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, avec qui il a discuté notamment de la crise humanitaire et de la crise des réfugiés, a indiqué son porte-parole.

M. Ban devait aussi rencontrer le Ministre syrien des affaires étrangères, Walid Mouallem, a précisé son porte-parole.

A la clôture de la réunion de Montreux, qui a rassemblé plus de 40 délégations, le Secrétaire général a estimé que les discussions avaient été "plutôt intenses, productives et constructives".

"Nous n'attendions pas de percée à la conférence d'aujourd'hui. Personne ne sous-estime les difficultés", a ajouté M. Ban lors d'un point de presse.

La conférence de Montreux sur la Syrie va être suivie vendredi de pourparlers à Genève entre le gouvernement syrien et son opposition, sous la houlette du Représentant spécial conjoint Lakhdar Brahimi.

"Le travail vraiment difficile commence vendredi", a estimé le Secrétaire général. "Cela suffit! Il est temps maintenant de négocier."

Centre d'actualités ONU

Plus d'informations :

 

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

74ème session de l'Assemblée générale

L’ONU, l’UE et les Schtroumpfs nettoient
la plage d’Ostende

1 Mobile • 1 Minute • 1 Film
15e édition du Mobile Film Festival
Envoyez vos films avant le 16 octobre 2019

Screenshot 2019 07 11 The Sustainable Development Goals Report 2019 French pdf

united to reform web brand fr 960x540 cropped

news32x32 DblueNominations