Mercredi, 13 Novembre 2019
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Gérer notre patrimoine mondial marin : les joyaux de l'Océan

golfe de porotLes gestionnaires de 46 sites marins du patrimoine mondial se rencontrent à Ajaccio, Corse, du 18 au 20 octobre 2013, à l'occasion de la deuxième conférence des gestionnaires de sites marins du patrimoine mondial.

 La Convention du patrimoine mondial a été fondée en 1972 sur le principe que certains endroits de notre planète – culturels ou naturels – devraient être reconnus comme ayant « une valeur universelle exceptionnelle » et donc protégés au titre de leg à l'humanité. En 1981, La Grande barrière de corail est ainsi devenue le premier site marin à être inscrit. D'autres sites marins ont rapidement suivi, en reconnaissance du fait que les océans couvrent près des trois quarts de de la planète et représentent 97% de son espace de vie. Près de la moitié des sept milliards d'êtres humains dépendent des océans pour l'alimentation, le commerce et l'énergie.

Certain de ces trésors marins sont uniques et dotés de caractéristiques que l'on ne trouve nulle part ailleurs sur la planète. Leur disparition serait une perte irréversible pour l'humanité. En 2005, le Programme marin du Centre du Patrimoine mondial a été spécialement créé pour répondre aux besoins spécifiques et à l'importance des aires marines dans les 193 sites naturels classés au Patrimoine mondial. Il vise à établir une conservation optimale des zones marines existantes et potentielles, de Valeur Universelle Exceptionnelle, afin d'assurer leur pérennité pour les futures générations. Les 46 sites marins du Patrimoine Mondial actuels sont situés dans 35 pays répartis sur six continents, et couvrent un quart de l'ensemble des aires marines protégées de la planète. Leur « Valeur Universelle Exceptionnelle » est basée sur leur beauté exceptionnelle, leur intérêt géologique, leur écosystème unique ou historiquement important, et /ou leur biodiversité spécifique ou en fonction de facteurs d'habitat.

En écho à cette diversité, la Conférence en Corse promet d'être tout aussi variée en contenus. Elle débute le 18 octobre avec des visites du Golfe de Porto et de la Réserve de Scandola, site français du Patrimoine Mondial inscrit pour sa géologie exceptionnelle et sa biodiversité en 1983. Les deux jours suivants seront consacrés au partage des meilleures pratiques de gestion ainsi qu'au renforcement des capacités des gestionnaires de sites pour les défils qu'ils relèvent quotidiennement.

Pour plus d'information :

UNESCO 

Centre du Patrimoine Mondial

 

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

75ème anniversaire de l’ONU

UN75 UN emblem blue tagline F cropped

Journée des Nations Unies à Paris

#Back2School avec le
Ministre Alexander De Croo

news32x32 DblueNominations