Mardi, 28 Juillet 2015
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Actualité

30 Juin 2015 -

L’utilisation des TIC par les organisations des droits de l’homme

TIC ONG

30 juin 2015 - Les smartphones sont des armes. De plus en plus de personnes les considèrent ainsi au vu des progrès que leurs appareils photo et caméras intégrés peuvent réaliser pour les droits de l’homme. Les organisations engagées dans leur suivi utilisent désormais de façon récurrente les technologies de l’information et de la communication (TIC). Celles-ci leur offrent à la fois des possibilités nouvelles mais également des problèmes qui n’existaient pas par le passé. Dans un rapport publié à l’occasion de la 29ème session du Haut-commissariat aux droits de l’homme, Christof Heyns, rapporteur spécial de l’ONU, a traité la question en profondeur.

Lire la suite...

29 Juin 2015 -

Une autre approche de la drogue

WDD1

29 juin 2015 - Le commerce de la drogue a un impact sur les Etats, les sociétés, les familles, les individus… mais il est complexe de déterminer les conséquences de cet impact. Une chose est certaine : les drogues provoquent des débats enflammés qui sont toujours d’actualité. Dans certains pays, la politique en la matière a évolué, ce qui a eu un effet sur la direction prise par l’ONU. Comment ce changement se caractérise-t-il ?

Lire la suite...

26 Juin 2015 -

Elyx vient à notre rencontre, nous les peuples des Nations Unies

ELYX SanFrancisco article

26 juin 2015 - "Il y a 70 ans était signée à San Francisco la Charte des Nations Unies qui allait entrer en vigueur et voir naître la célèbre institution quelques mois plus tard à New York, le 24 octobre.

La Charte commence par ces quelques mots « Nous les peuples des Nations Unies » en s’adressant à chacun d’entre nous pour un projet fou, réunir l’ensemble de l’humanité sous une même bannière, la Terre, et lui éviter autant que possible tous les fléaux de l’histoire et promouvoir la paix, les droits des hommes et des femmes et un avenir meilleur. Le monde sortait alors d’un immense traumatisme collectif, la deuxième guerre mondiale, et a saisi cette chance de créer une maison commune.

70 ans plus tard, la maison est toujours là et elle a plus que jamais besoin de chacun d’entre nous, nous les peuples, pour relever les défis du nouveau siècle, limiter le changement climatique, éviter les conflits et bâtir une culture de paix universelle.

C’est le moment pour toi, Elyx, de faire un petit tour dans le monde et d’aller à la rencontre des peuples. Toi le petit héros, né de l’imagination humaine et dessiné par la main, tu t’adresses à tous, sans utiliser de mots en toute bienveillance et tu fais jaillir cette part d’enfant qui nous réunit tous.

Depuis un an tu es devenu Ambassadeur virtuel pour les Nations Unies, partageant ton sourire et ton énergie sur les réseaux sociaux pour communiquer sur les journées internationales, les droits de l’homme et les enjeux liés au changement climatique.

Aujourd’hui le Secrétaire général t’envoie en mission, parcourir le monde sans créer d’empreinte carbone et recueillir des témoignages, des sourires, des messages pour l’avenir. Tu collecteras cette mémoire collective dans un livre d’or que tu remettras au Secrétaire général le 24 octobre prochain à New York.

Entre temps, que d’aventures et de rencontres, tu vas devenir un véritable globe-trotter, un messager de la paix, un ambassadeur du sourire. Pars, petit Elyx, d’abord à San Francisco puis cet été démarrer un Tour du Monde en 70 jours !"

Yak, créateur d'Elyx 

26 Juin 2015 -

Torture : donner réparation aux victimes

No Torture

26 juin 2015 - Face à la multiplication des actes de tortures associée à la montée des extrémismes, le Secrétaire général des Nations Unies rappelle, à l’occasion de la journée internationale pour le soutien aux victimes de torture, que les victimes ont droit à des réparations et plaide pour une meilleure protection des défenseurs des droits de l’homme.

  

                      Message du Secrétaire général publié le 26 juin 2015 à l’occasion de la Journée internationale des Nations Unies pour le soutien aux victimes de la torture

          " La montée de l’extrémisme violent et le nombre sans précédent de personnes déplacées de force exigent une réponse globale, et rien n’est plus urgent à cet égard que d’aider les victimes de la torture, à laquelle ces phénomènes exposent de plus en plus de personnes.

           Le monde entier est, à juste titre, choqué et horrifié par le traitement que les extrémistes violents réservent à des civils innocents, et en particulier aux femmes. Ceux, toujours plus nombreux, qui fuient de chez eux s’exposent à un voyage périlleux au cours duquel ils sont dans bien des cas victimes de violations des droits de l’homme, et notamment d’actes de torture.

           En cette Journée internationale, je demande à chacun de se montrer solidaire envers les victimes de la torture, leurs familles et leurs communautés. Tous ensemble, dressons nous contre cette pratique odieuse et inhumaine.

           En temps de conflit armé, la torture constitue un crime de guerre. Commise de manière systématique ou généralisée, elle est aussi un crime contre l’humanité. Le recours à la torture est absolument interdit – en temps et en toutes circonstances – par le droit international.

           À l’heure où les États cherchent une réponse à l’extrémise violent, il importe d’insister sur le fait que la torture ne peut être utilisée pour combattre la terreur. De fait, la torture sème la terreur. C’est une pratique injustifiable, tant moralement que stratégiquement. En portant atteinte à la démocratie, à la justice et au respect des droits de l’homme, qui sont les principes mêmes que les terroristes cherchent à ébranler, son utilisation donne à ceux-ci des arguments pour faire de nouvelles recrues.

           Je suis déterminé à faire en sorte que l’Organisation des Nations Unies dénonce la torture et défende les droits de l’homme partout dans le monde. Le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme œuvre activement à cette fin, en collaboration avec ses partenaires.

           Les victimes de la torture ont droit à compensation et à réinsertion. De surcroît, elles méritent de connaître la vérité. C’est pourquoi il est indispensable d’enquêter sur les cas de torture afin d’identifier leurs auteurs et de les traduire en justice.

           En cette Journée internationale, je demande instamment qu’une protection spéciale soit accordée aux défenseurs des droits de l’homme, qui s’exposent courageusement à de graves dangers pour mettre en évidence les cas de torture, et je rends hommage aux nombreux médecins, avocats, psychiatres et travailleurs sociaux qui donnent espoir aux victimes et les aident à guérir et à se réinsérer dans la société.

           Je saisis en outre cette occasion pour rappeler aux États que le droit international leur fait obligation de fournir réparation aux victimes.

           Le Fonds de contributions volontaires des Nations Unies pour les victimes de la torture fournit aux centres de réinsertion, aux tribunaux, aux hôpitaux, aux camps de réfugiés et aux autres structures d’aide aux victimes les fonds nécessaires pour remplir leur mission partout dans le monde.

           Je remercie les États et les donateurs du secteur privé qui soutiennent déjà le Fonds et j’invite instamment les autres à contribuer à son financement en versant une contribution depuis la page Web http://donatenow.ohchr.org/torture/.

           J’engage par ailleurs les États qui ne sont pas encore parties à la Convention contre la torture et au Protocole facultatif y afférent à ratifier ces instruments sans tarder.

           Mettons à profit cette Journée internationale pour mobiliser un appui en faveur des victimes et prendre des mesures de prévention de la torture. Aider les victimes et mettre fin à cette pratique criminelle est dans l’intérêt de la société tout entière et de notre avenir à tous".

Page 3 sur 567

3

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
Rejoignez-nous sur
Facebook et Twitter

onucarrieres

Concours YPP 2015

Liste des pays participants

Coup de projecteur

Entretien avec Abdoulaye Bathily

Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Afrique centrale

616108 Bathily

"On ne peut pas construire la démocratie sur une base non consensuelle, on ne peut pas construire la paix sur une base non consensuelle..."

Lire l'entretien...

documents-library32x32 DblueObjectifs du Millénaire pour le développement : rapport 2015

omd 2015

news32x32 DblueNominations

  • M. Ban Ki-moon nomme M. Paul Ladd, du Royaume-Uni, Directeur de l’Institut de recherche pour le développement social (23 juillet 2015)

  • Ban Ki-moon nomme le général Arthur David Gawn, de la Nouvelle-Zélande, à la tête de l’Organisme chargé de la surveillance de la trêve (ONUST) (21 juillet 2015)

    Liste complète...

cineonu