Vendredi, 20 Janvier 2017
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Actualité

30 Décembre 2016 -

António Guterres : appel à la paix

 Faisons de 2017 une année pour la paix António Guterres YouTube 2017 01 03

1er janvier 2017, New York. En cette première journée à la tête des Nations Unies, une question me pèse sur le coeur.

Lire la suite...

23 Décembre 2016 -

UNRIC vous adresse ses meilleurs voeux

Voeux 2016

22 Décembre 2016 -

Un Noël sans gaspi !

foodwaste

22 décembre 2016 - Avec les fêtes, les ventres se remplissent mais hélas les poubelles aussi. Si les déchets alimentaires produits dans le monde étaient un pays, ce serait le troisième plus grand émetteur de gaz à effet de serre de la planète après la Chine et les États-Unis. Selon un rapport de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), un tiers de la nourriture que nous produisons est gaspillée.

En France, le gaspillage alimentaire coûterait entre 100 et 160 euros par an et par personne selon un rapport de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME). Quelque 10 millions de tonnes de nourriture sont jetées chaque année, ce qui représente 16 milliards d’euros et 15,3 millions de tonnes de CO2, soit 3 % des émissions de gaz à effet de serre du pays.

Ces chiffres mettent en lumière une culture de gaspillage alimentaire qui a d'énormes conséquences humanitaires, environnementales et économiques. Si seulement la moitié de toute cette nourriture n’était pas gaspillée, personne n’aurait à se coucher le ventre vide.

La bonne nouvelle est qu'un nombre croissant d'initiatives visant à lutter contre les déchets alimentaires voient le jour dans toute l'Europe. En France, le Parlement a adopté en février 2016 une série de mesures de lutte contre le gaspillage alimentaire. Parmi ces mesures, une loi interdit aux grandes surfaces de jeter de la nourriture et de rendre leurs invendus impropres à la consommation. Les denrées alimentaires invendues sont désormais distribuées à des associations caritatives. La France s’est également engagée au travers du Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire à réduire de moitié le gaspillage alimentaire à l’horizon 2025.

La grande distribution n’est pas la seule concernée par le gaspillage alimentaire. C'est surtout les ménages qui jettent la nourriture alors qu’avec une astuce ou deux, nous pourrions non seulement économiser de l'argent mais aussi de faire un geste pour l'environnement.

Les Nations Unies ont inclus la lutte contre le gaspillage alimentaire dans le Programme de développement durable. L’objectif de développement durable (ODD) 12 prévoit une réduction de moitié à l’échelle mondiale du volume de déchets alimentaires par habitant ainsi que la réduction des pertes de produits alimentaires tout au long des chaînes de production et d’approvisionnement d’ici 2030. Par ailleurs l’ODD 2 a aussi pour but d’éliminer la faim dans le monde et d’assurer la sécurité alimentaire. Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (UNEP) a également lancé la campagne Pensez. Mangez. Préservez - Dites non au Gaspillage alimentaire.

Petits conseils pour éviter le gaspillage alimentaire :

  • Prévoyez une liste de courses et respectez là. (Essayez de ne pas aller faire vos courses quand vous avez faim)
  • Ne servez pas trop de nourriture sur la table en une fois -  privilégiez les allers-retours pour remplir les plats, cela prolongera la durée de vie et améliorera la qualité de la nourriture servie.
  • Prenez conscience de la différence entre la date limite d'utilisation optimale (DLUO) et les date limite de consommation (DLC) pour ne pas jeter les aliments comestibles.
  • Organisez un  « potluck » le lendemain de Noël. Ce principe de « repas partage » préconise que chaque convive apporte un plat (le plus souvent des restes) à partager avec un groupe.
  • Placez toutes les denrées entamées ou qui ont une date de péremption imminente à l'avant du réfrigérateur, pour vous faire une idée de ce que vous allez manger et à quel moment. Pensez au principe « les premiers achetés-les premiers consommés » comme règle de cuisine.
  • Pensez à utiliser votre congélateur
  • Et pour mieux accommoder vos restes, voici quelques recettes anti-gaspillage.

Consultez également notre Fiche d’information  sur le gaspillage alimentaire.

21 Décembre 2016 -

L’Europe s’engage pour les Objectifs de développement durable

Sommet Européen im1

20 décembre 2016 – L’Europe a désormais « une carte et une boussole » pour l’avenir : ce sont les Objectifs de développement durable, a estimé Frans Timmerman, premier vice-président de la Commission européenne mardi lors d’un sommet sur le sujet organisé à Bruxelles.

Ce sommet consacré à la réponse de l’Europe aux enjeux de durabilité, a réuni plus de 600 partenaires et acteurs européens. Pour Erik Solheim, directeur du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), travailler ensemble est la clé de réussite de ces 17 objectifs adoptés en septembre 2015 par les 193 pays membres des Nations Unies.

Les Objectifs de développement durable (ODD) définissent un programme mondial pour éradiquer la pauvreté, protéger la planète et garantir la prospérité pour tous. 

« Ensemble, nous pouvons tout affronter ; divisés, nous n’accomplissons presque rien », a déclaré M. Solheim. « Nous devons définir une nouvelle vision plus positive pour les Nations Unies et l’Europe afin de porter l’enthousiasme et la réussite des ODD », a-t-il ajouté.

Frans Timmermans a souligné le rôle essentiel d’une éducation de qualité dans la réussite des ODD. « L’Europe doit offrir une éducation basée sur l’esprit critique et non sur l’enseignement de la pensée de quelqu’un d’autre. »

Les intervenants ont rappelé l’importance des jeunes ainsi que de leurs perspectives d’avenir. La reine Mathilde de Belgique, qui fait partie des personnalités qui se sont engagées à défendre les ODD, a appelé au soutien de chaque histoire et initiative qui redonnent l’espoir et la confiance en l’avenir.

Mathilde de Belgique

Les ODD sont maintenant une « marque européenne », ont insisté Frans Timmermans  comme les organisateurs de ce sommet, le Centre européen de stratégie politique. Aucun des pays membres de l’Union européenne n’a pour l’instant atteint tous les objectifs définis à New York.

L’institution a proposé d’organiser une session en 2017 afin de renforcer l’engagement des acteurs dans la réalisation des 17 ODD. Le 22 novembre 2016, la Commission européenne a lancé une série d’initiatives dont le Consensus européen pour le développement qui comprend la totalité du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

UNRIC va continuer à travailler en étroite collaboration avec ses partenaires européens afin de sensibiliser le public aux ODD et de favoriser l’engagement de tous les acteurs, dont les jeunes et la société civile au sens large. 

Page 3 sur 653

3

news32x32 DblueNominations

Réseaux Sociaux

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
France et Monaco

facebook64x64 Dblue
Belgique et Luxembourg

cineonu