Jeudi, 07 Mai 2015
UNRIC logo - français

l'ONU dans
votre langue

Actualité

28 Avril 2015 -

Népal : l’ONU se mobilise pour sauver des vies

PNUD Népal (c) Laxmi Prasad Ngakhusi

27 avril 2015 – Face au séisme meurtrier d'une magnitude de 7,8 qui a frappé le Népal samedi, les agences humanitaires des Nations Unies se mobilisent afin de porter assistance aux victimes de cette catastrophe. « Nous n'avons pas de temps à perdre concernant les opérations de recherche et de sauvetage », a déclaré Valerie Amos, la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires humanitaires et Coordonnatrice des secours d'urgence.

Environ 8 millions de personnes ont un besoin urgent d’assistance et 1,4 millions d’aide alimentaire, selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA). Jusqu’à présent, le gouvernement déplore la mort de 3 351 personnes et a enregistré près de 7000 blessés. Ces chiffres sont malheureusement amenés à s’accroître avec l’arrivée des équipes de secours dans les régions isolées.

UNICEF

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a mis en place un plan d'urgence visant à aider les enfants et leurs familles, mobilisant du matériel de secours, y compris des comprimés purificateurs d'eau, trousses d'hygiène, bâches et nourriture. L'agence travaille également avec le gouvernement népalais pour tenter de répondre aux besoins immédiats des enfants, en termes de santé, nutrition, éducation et protection. Ils seraient près de trois millions à avoir été affectés par la catastrophe.

HCR

Également présent sur le terrain, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) achemine des milliers de bâches en plastique et de lampes à énergie solaire aux personnes sans-abri et dépourvues d'éclairage. Présent dans le pays depuis les années 1960, le HCR réitère son engagement auprès du Népal, qui a accueilli des milliers de réfugiés au fil des années.

PAM

De son côté, le Programme alimentaire mondial (PAM) a commencé ses opérations d’urgence, apportant un soutien logistique pour l’ensemble de la communauté humanitaire : installations de stockage, transport des denrées alimentaires et d'articles de secours de première nécessité. Les équipes d’urgence travaillent dans le hub de secours à l’aéroport international de la capitale et installent courant, outils de communications, espaces de stockage, et des bureaux.

UIT

L'Union internationale des télécommunications (UIT) a déployé des équipements de télécommunication d'urgence au Népal, dont 35 téléphones mobiles satellitaires et 10 terminaux par satellite du réseau mondial à large bande, ainsi que des panneaux solaires et des ordinateurs portables pour soutenir la coordination des secours.

PNUD

Le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) appuie le Gouvernement en recueillant et évaluant des informations sur les besoins immédiats. Le PNUD apporte par ailleurs son appui à l’enlèvement des décombres et au renforcement des capacités des institutions locales en matière de recherche et de sauvetage ainsi que de relèvement rapide.

OMS

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a pour sa part distribué quatre kits d’urgence. Chaque kit comprend médicaments, fournitures et équipements médicaux pour couvrir les besoins de 10.000 personnes pendant trois mois. L’organisation a également levé 175.000 dollars de fonds visant à répondre aux besoins les plus urgents en matière de santé.

UNESCO

Enfin, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) est prête à accompagner le Népal dans ses efforts de reconstruction. L’Organisation enverra sur le terrain une mission internationale d’experts afin d’évaluer de manière approfondie les dégâts subis afin de conseiller et appuyer les autorités et communautés locales concernant la protection et la conservation de leur patrimoine culturel.

« Le Népal a mentionné la question de l'imminence d'un séisme de grande ampleur le mois dernier à la Conférence mondiale sur la prévention des catastrophes naturelles organisée à Sendai au Japon », a expliqué la Responsable du Bureau des Nations Unies pour la prévention des catastrophes, Margareta Wahlström, soulignant que la phase de reconstruction serait l'occasion pour le pays de renforcer sa résilience aux catastrophes. « Les séismes sont les plus meurtrières de toutes les catastrophes et cette tragédie souligne l'importance de mettre en œuvre les directives d'occupation des sols et les codes de construction établis dans le Cadre de Sendai », a-t-elle insisté.

Contribuez vous aussi à l'élan de solidarité internationale :

Fonds d'urgence pour les enfants (UNICEF)

Donnez des vivres (PAM)

24 Avril 2015 -

 

 

Week-ahead 200x106 FR
Calendrier des événements du 27 avril au 1er mai 2015 (et au-delà).

La perspective européenne.

 

 

24 Avril 2015 -

Sciences Po : réussir la conférence climat

sc po

24 avril 2015 – Négocier un accord sur le climat six mois avant la conférence de Paris, tel est le défi de la « simulation » qu’organisent Sciences Po et ses partenaires du projet Make it Work du 29 au 31 mai au Théâtre des amandiers à Nanterre.

Lire la suite...

24 Avril 2015 -

Venons à bout du paludisme !

Le paludisme, une maladie évitable (c) Gates Foundation

24 avril 2015 - Ces 15 dernières années, de nombreux progrès ont été réalisés dans la lutte contre le paludisme. Depuis l’adoption des objectifs du Millénaire pour le développement en 2000, le nombre de décès associés à la maladie s’est réduit de 4,3 millions. Mais le combat est loin d’être gagné.

La résistance croissante dans la sous-région du Grand Mékong est un problème particulièrement critique. Si celle-ci était amenée à progresser et gagner l’Afrique subsaharienne, les conséquences pour la santé publique pourraient être très graves. Il est ainsi urgent d’agir et l’élimination de la maladie est la seule solution acceptable. L’OMS et ses partenaires ont fixé de nouveaux objectifs pour 2030. Parmi eux, diminuer de 90% le nombre des cas et décès dus au paludisme. Pour cela, il est nécessaire de disposer de fonds flexibles et de nouveaux outils sont indispensables.

Les différents moyens qui existent afin de lutter contre le paludisme sont parmi les plus efficaces et les moins coûteux. Pour des institutions telles que l’Union européenne, il est difficile de concentrer ses efforts sur une seule maladie. L’UE porte donc son attention sur les besoins les plus urgents et s’assure que les systèmes de santé soient capables de faire face à toutes les priorités en même temps. « Nous devons, en collaboration avec l’OMS, renforcer la société civile et soutenir les instituts de santé publique, » a déclaré lundi Walter Seidel, de la Direction générale de la Coopération internationale et Développement, lors d’une table ronde, organisée à Bruxelles par le Partenariat Roll Back Malaria, en prélude à la Journée mondiale de lutte contre le paludisme.

Il n’existe actuellement aucun vaccin homologué contre le paludisme, mais les fabricants espèrent voir un premier vaccin approuvé par l’OMS dans les 12 prochains mois. Cependant, il est important d’éviter de répéter des erreurs passées. Dans les années 1950 et 1960, le paludisme avait presque entièrement été éradiqué. Les organisations s’étaient toutefois retirées prématurément des régions touchées, ainsi la maladie était réapparue. L’élimination totale est le seul moyen d’assurer que cela ne se reproduise plus.

Pour en savoir plus :

La page de l'OMS consacrée à  la journée mondiale de lutte contre le paludisme.

Le site du Partenariat Roll Back Malaria, un cadre mondial « pour un monde sans paludisme ».

Page 3 sur 558

3

facebook64x64 Dblue twitter64x64 Dblue
Rejoignez-nous sur
Facebook et Twitter

Coup de projecteur

Entretien avec Yury Fedotov

Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC)

492967 fedotov

"L’état de droit, de meilleurs systèmes de justice pénale, l’accès à la justice, des forces de l’ordre et un système judiciaire qui fonctionnent bien peuvent faciliter le développement".

Lire l'entretien...

news32x32 DblueNominations

  • Le Secrétaire général nomme M. Robert Piper, de l’Australie, Coordonnateur spécial adjoint pour le processus de paix au Moyen-Orient (4 mai)

  • Le Secrétaire général nomme Jean Todt de la France Envoyé spécial pour la sécurité routière (29 avril)

    Liste complète...

documents-library32x32 DblueObjectifs du Millénaire pour le développement : Rapport 2014

OMD2014-FR-cover

cineonu